Marchés français ouverture 17 min
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    28 257,25
    -76,27 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,1405
    -0,0005 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    24 021,86
    -196,17 (-0,81 %)
     
  • BTC-EUR

    36 902,71
    -927,45 (-2,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 009,51
    -16,22 (-1,58 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     

Sri Lanka: les prix des denrées alimentaires atteignent des sommets

·2 min de lecture
Des Sri Lankais font la queue pour acheter des denrées alimentaires, le 3 septembre 2021, à Colombo (AFP/Ishara S. KODIKARA)

Les prix des denrées alimentaires au Sri Lanka ont augmenté du taux record de 22,1% en décembre, selon des chiffres officiels publiés samedi, alors que le pays peine à financer des importations pour faire face à une pénurie aiguë de produits de première nécessité.

La hausse des prix des produits alimentaires a atteint le mois dernier un niveau record en glissement annuel depuis le lancement de l'indice des prix à la consommation de Colombo en 2013, a souligné le département des statistiques.

En novembre, elle avait atteint 17,5%, ce qui constituait déjà un record.

De manière générale, l'inflation s'est élevée à 12,01% en décembre, là aussi un niveau jamais vu depuis le début des statistiques.

Dans son message du Nouvel An, le président Gotabaya Rajapaksa a exprimé l'espoir de relancer l'économie, mais n'a pas annoncé de mesures pour résoudre la crise des devises étrangères.

Les agences de notation internationales ont abaissé la note du Sri Lanka, du fait de la crainte de voir ce pays d'Asie du Sud faire défaut sur sa dette de 26 milliards de dollars.

L'économie de l'île, qui dépend du tourisme, a été frappée de plein fouet par la pandémie de coronavirus et le gouvernement a été contraint d'imposer une large interdiction d'importer afin de maintenir les réserves de devises étrangères.

Depuis des mois, les supermarchés rationnent le lait en poudre, le sucre, les lentilles et d'autres produits essentiels, les banques étant à court de dollars pour payer les importations.

Cette semaine, le gouvernement a augmenté le prix du lait en poudre de 12,5%, après une hausse similaire des prix du carburant le mois dernier.

Le mois dernier, un haut responsable de l'agriculture a mis en garde contre une famine imminente et a demandé au gouvernement de mettre en place un système de rationnement alimentaire ordonné pour éviter un tel scénario. Il a été licencié quelques heures après avoir lancé cet appel.

Les pénuries alimentaires ont été aggravées par l'interdiction des importations de produits agrochimiques, qui a finalement été levée en novembre après de mauvaises récoltes et d'intenses protestations des agriculteurs.

Fin novembre, les réserves de change du Sri Lanka ne s'élevaient qu'à 1,58 milliard de dollars, contre 7,5 milliards de dollars en 2019.

Grâce à un prêt chinois de 1,5 milliard de dollars, elles ont presque doublé pour atteindre 3,1 milliards de dollars fin décembre.

La Banque centrale du pays a lancé un appel pour obtenir des devises étrangères - même de de la petite monnaie que les gens peuvent avoir après être rentrés de voyages à l'étranger.

aj/axn/cco/thm

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles