La bourse ferme dans 1 h 29 min
  • CAC 40

    6 610,60
    -20,55 (-0,31 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 111,13
    -11,30 (-0,27 %)
     
  • Dow Jones

    34 371,45
    +174,63 (+0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,1975
    +0,0040 (+0,34 %)
     
  • Gold future

    1 787,10
    +10,40 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    27 533,88
    -1 098,73 (-3,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    790,24
    -52,41 (-6,22 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,72
    +0,42 (+0,57 %)
     
  • DAX

    15 569,20
    -20,03 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 131,37
    +21,40 (+0,30 %)
     
  • Nasdaq

    14 346,64
    -23,07 (-0,16 %)
     
  • S&P 500

    4 273,07
    +6,58 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    29 066,18
    +190,95 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    29 288,22
    +405,76 (+1,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3923
    +0,0002 (+0,02 %)
     

Squat : les vrais chiffres de l’ampleur du phénomène

·1 min de lecture

Les affaires se suivent et suscitent régulièrement la colère des propriétaires. Mais les cas de squats sont-ils si nombreux qu’on le pense ? Jusqu’ici, le gouvernement ne disposait d’aucun chiffre officiel concernant le nombre de logements occupés illégalement. Impossible, dans ces conditions, d’évaluer la véritable ampleur du phénomène. Pour remédier à cela, la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, avait annoncé en avril la création d’un observatoire des squats, en collaboration avec les préfectures. Et ce afin de recenser le nombre de signalements. Cet observatoire vient tout juste de rendre ses premières conclusions.

>> A lire aussi - Squat : la loi actuelle est-elle suffisante ?

Le premier bilan révèle que depuis janvier 2021, 124 demandes de procédures sont remontées aux préfets dans des cas supposés de squats. Pour 95 d’entre elles - soit un peu plus de 75% des cas - le propriétaire a pu récupérer son logement. Les 29 cas restants sont en cours de traitement, pour une courte période, fait valoir le ministère, en raison de dossiers incomplets des propriétaires ou de recherche de places d’hébergement pour les squatteurs. Fait notable : quatre régions concentrent à elles-seules près de 80% des signalements. Sur les 124 cas, 52 concernent en effet la région Île-de-France, largement en tête, 17 les Hauts-de-France, 16 la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et 13 l’Occitanie.

Ces chiffres témoignent donc finalement d’une ampleur modérée du phénomène. “Si tous les cas de squats (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Rénovation énergétique : les nouvelles règles du jeu qui vont s’imposer aux propriétaires
Le président de l'OGC Nice lance un projet immobilier faramineux pour sa future villa
Immobilier : les prix des maisons bondissent encore
Une propriétaire recrute de faux policiers pour expulser ses locataires
Après MaPrimeRénov', une aide pour adapter les logements au vieillissement ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles