La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 677,27
    -68,13 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 996,10
    +146,10 (+1,05 %)
     
  • Nikkei 225

    29 751,61
    +212,88 (+0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,1955
    +0,0037 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    28 497,25
    +43,97 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    52 842,62
    +2 206,43 (+4,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 355,39
    +61,40 (+4,74 %)
     
  • S&P 500

    4 141,59
    +13,60 (+0,33 %)
     

Spoutnik V: Vladimir Poutine dénonce les critiques européennes

·2 min de lecture

Le président russe Vladimir Poutine a dénoncé lundi les critiques européennes envers le vaccin Spoutnik V. Il a promis de se faire vacciner mardi 22 mars.

Promettant de se faire vacciner mardi, le président russe a dénoncé lundi les "étranges" déclarations d'un haut responsable européen, affirmant que l'n'avait pas besoin du vaccin anti-Covid russe .

Il a par ailleurs dénoncé la position "conflictuelle" de l'UE à l'égard de la Russie lors d'un entretien téléphonique avec le président du Conseil européen à quelques jours d'un sommet des 27. "Vladimir Poutine a estimé que l'état des liens Russie-UE n'était pas satisfaisant du fait de la position non-constructive et parfois conflictuelle des partenaires" européens, a indiqué le Kremlin dans un communiqué, avant ce sommet où de nouvelles sanctions contre Moscou devraient être validées

Vladimir Poutine, dont on attend depuis décembre la vaccination conformément à sa promesse, n'a pas précisé s'il se ferait injecter ce vaccin, le premier développé par la Russie, qui a entretemps annoncé en avoir conçu deux autres.

Lire aussi

Quelques minutes plus tôt, lors d'une réunion sur la vaccination par vidéo-conférence retransmise à la télévision, le président russe s'était emporté contre l'Union européenne, après des propos du commissaire européen sur le vaccin russe.

"Nous ne forçons personne à faire quoi que ce soit (...) mais nous nous interrogeons sur les intérêts que défendent ces gens, ceux des entreprises pharmaceutiques ou ceux des citoyens européens?", a-t-il affirmé.

Les producteurs du vaccin russe contre le coronavirus ont accusé lundi le commissaire européen Thierry Breton d'avoir une approche "biaisée" pour avoir affirmé que l'UE n'avait "absolument pas besoin" du Spoutnik V. S'exprimant sur la chaîne française TF1 dimanche, Thierry Breton, qui est chargé des aspects industriels de la fabrication des vaccins contre le Covid-19 dans l'UE, a affirmé que "Spoutnik V (était) un vaccin en complément. "nNous avons 350 millions de doses", a-t-il déclaré, assurant que "les Russes ont un mal fou à le fabriquer et (qu')il faudra sans doute les aider".

"S'il faut leur fournir u[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi