La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,64 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    -42,40 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    37 091,56
    -2 478,18 (-6,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    912,88
    -20,25 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    -1,87 (-2,94 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,92 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3922
    -0,0091 (-0,65 %)
     

Tous sports - JO - Michel Vion annoncera la semaine prochaine s'il est ou non candidat à la présidence du CNOSF

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Michel Vion est toujours en train de consulter et de réfléchir. Michel Vion annoncera d'ici la fin de la semaine prochaine s'il est ou non candidat à la présidence du Comité national olympique et sportif français (CNOSF). « Je suis toujours en train de consulter, de réfléchir et d'analyser la situation, explique le président de la Fédération française de ski. La date des élections approchant (29 juin), je me suis donné l'échéance de la semaine du 25 janvier pour annoncer ma décision. » Vion devrait profiter du congrès organisé lundi prochain en présentiel par le CNOSF pour échanger une dernière fois avec les présidents de fédération avant de s'élancer ou non. Pour l'instant, seul le président de la Fédération française de ski nautique et de wakeboard Patrice Martin a annoncé officiellement sa candidature. Le champion olympique 1980 de judo Thierry Rey réfléchit également à se lancer. Michel Vion n'ayant toujours pas annoncé sa décision, d'autres noms ont commencé à circuler. Parmi ceux-ci, le président de la Fédération française de basket Jean-Pierre Siutat et la vice-présidente de la Fédération française de football et du CNOSF Brigitte Henriques. Siutat a précisé à L'Equipe qu'il n'était pas candidat, préférant se consacrer à son sport, particulièrement dans la période actuelle. Brigitte Henriques est engagée pour sa part aux côtés de Noël Le Graët dans les élections à la fédération française de football. Si Le Graët est réélu, elle devrait donner la priorité à son action à la FFF. Atteint par la limite d'âge, Denis Masseglia, 73 ans, ne sera pas candidat à un quatrième mandat.