La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,26 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    29 117,59
    +142,32 (+0,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,14 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

Tous sports - Dopage - Donald Trump promulgue le « Rodchenkov Act », une loi de lutte contre le dopage

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Donald Trump, le président américain, a promulgué vendredi une loi qui permet à la justice américaine de poursuivre pour dopage des personnes qui ne résident pas aux États-Unis. Donald Trump, qui est encore le président des Etats-Unis jusqu'au 20 janvier prochain, a promulgué vendredi soir le « Rodchenkov Act », une loi controversée permettant à la justice américaine de poursuivre hors de ses frontières toute personne impliquée dans une affaire de dopage à l'échelle internationale. Cette loi permet de poursuivre et d'infliger des peines de prison pouvant aller jusqu'à 10 ans et des amendes pouvant s'élever jusqu'à un million de dollars à toutes les personnes, quelle que soit leur nationalité, impliquées dans un système international de dopage. L'inquiétude de l'Agence mondiale antidopage Le texte avait été accueilli avec scepticisme par de nombreux acteurs internationaux, dont l'Agence mondiale antidopage (AMA), qui avait tenté de s'y opposer, craignant qu'il ne sape sa capacité à accomplir sa mission de régulateur global de l'antidopage. L'AMA craint notamment que la loi n'encourage d'autres pays à créer leur propre juridiction extraterritoriale pour des raisons politiques. Le « Rodchenkov Act » porte le nom de Grigory Rodchenkov, l'ancien directeur du laboratoire antidopage de Moscou, à l'origine des révélations sur le dopage organisé en Russie, et réfugié aux Etats-Unis. Le texte avait été adopté en octobre 2019 à la Chambre des représentants, puis par le Sénat le mois dernier. Bénéficiant du soutien des républicains et des démocrates, il a été présenté comme une réponse aux réactions jugées insuffisantes de l'AMA et du Comité international olympique (CIO) pour sanctionner la Russie pour sa politique frauduleuse en termes de dopage entre 2011 et 2015. Jim Walden, avocat de Grigory Rodchenkov « Il y a un nouveau shérif en ville » Le « Rodchenkov Act » « est maintenant une loi [...] et donne au département de la Justice des outils puissants et uniques pour éradiquer le dopage et les activités criminelles des compétitions internationales, a déclaré Jim Walden, l'avocat de Grigory Rodchenkov, dans un communiqué. Le message est clair : il y a un nouveau shérif en ville, trichez à vos risques et périls ». Fin novembre, Moscou avait exprimé son « inquiétude » face à l'adoption de cette loi au Congrès américain. Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin, s'était dit « extrêmement critique à l'égard de toute tentative des Etats-Unis d'étendre leur juridiction à d'autres pays ».