La bourse ferme dans 6 h 8 min
  • CAC 40

    6 666,33
    +53,57 (+0,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 118,94
    +29,64 (+0,72 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,03 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1889
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    1 810,00
    -7,20 (-0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    33 350,58
    -2 173,14 (-6,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    965,92
    +16,01 (+1,69 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,20
    -0,75 (-1,01 %)
     
  • DAX

    15 596,35
    +51,96 (+0,33 %)
     
  • FTSE 100

    7 102,91
    +70,61 (+1,00 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,62 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 781,02
    +497,43 (+1,82 %)
     
  • HANG SENG

    26 235,80
    +274,77 (+1,06 %)
     
  • GBP/USD

    1,3923
    +0,0017 (+0,12 %)
     

Sans spectateurs, les Jeux Olympiques de Tokyo deviennent des Jeux digitaux

·2 min de lecture

La décision de Tokyo d’organiser les Jeux à huis clos marque un tournant dans l’histoire de l’olympisme. Fini le gigantisme. Les prochains JO seront essentiellement digitaux.

Il y a dix ans, . Il subit aujourd’hui une deuxième catastrophe. Les organisateurs des JO de Tokyo (23 juillet-8 août) ont annoncé que face à la recrudescence du coronavirus . Cette décision a été prise dans la foulée de celle du gouvernement japonais de réinstaurer un état d'urgence jusqu’au 22 août- le quatrième depuis le début de la crise sanitaire. Jusqu’ici le Japon avait été relativement épargné par la pandémie de Covid-19, avec environ 15.000 décès recensés depuis début 2020. Mais avec seulement 15% de la population vaccinée,. Les experts craignent que le variant Delta, qui représente 30% des cas au Japon, ne provoque une nouvelle vague susceptible de submerger les hôpitaux du Japon.

En mars dernier, le comité organisateur avait déjà décidé d’interdire les Jeux aux spectateurs étrangers. Mais des Jeux dans un huis clos quasi-total, c’est une première. Ces JO de Tokyo seront tristounets. Plusieurs athlètes ont refusé de venir. Ce vendredi matin, le public a été tenu à l’écart de la cérémonie marquant l’arrivée de la flamme olympique. Le premier choc s’est déroulé l’an dernier quand les organisateurs décidaient de reporter d’une année les Jeux de 2020. "En 1940, les Jeux qui devaient déjà se dérouler à Tokyo avaient été annulés en raison de la guerre, note Armand de Rendinger, consultant international pour l’olympisme. Ce fut ensuite la même chose pour les JO de Londres de 1944. Mais reporter des Jeux en temps de paix, cela n’était jamais arrivé."

Le CIO avait attribué les Jeux à Tokyo en septembre 2013, deux ans tout juste après la catastrophe de Fukushima. Mais depuis l’arrivée de la pandémie, les organisateurs vivent un cauchemar. Les sondages montrent que la majorité des Japonais sont opposés à la tenue de l’événement. Le quotidien Asahi Shimbun, sponsor des Jeux, a demandé leur annulation. Tout comme les associations médicales japonaises. Après moultes hésitations, le gouvernement a finalement décidé de les maintenir. Essentiellement pour des raisons pol[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles