La bourse est fermée

SpaceX veut rencontrer les astronomes de l'Observatoire européen austral pour discuter de la gêne causée par ses satellites Starlink

Cette prise de contact intervient quelques jours après qu'Elon Musk a déclaré, lors de la Satellite Conference 2020, que la mégaconstellation de satellites Starlink n'aurait "pas la moindre incidence sur les découvertes astronomiques", contredisant une récente étude publiée par l'ESO. Dans cette étude, le groupe d'astronomes a clairement indiqué que les larges flottes de satellites commerciaux comme celle de SpaceX, OneWeb et d'autres pouvaient interférer avec le travail des télescopes au crépuscule et au petit matin, lorsque les satellites réfléchissent encore la lumière du Soleil.

A lire aussi — Elon Musk dit qu'un terminal ressemblant à un 'OVNI sur un bâton' permettra de se connecter à Internet via les satellites de SpaceX

"Nous sommes encouragés par le fait que SpaceX nous a contactés au sujet du télescope qui serait le plus touché et par leurs suggestions coopératives et constructives faites jusqu'à présent. Nous sommes impatients de travailler avec SpaceX, en coopération avec d'autres groupes d'astronomie et gouvernements, pour trouver une solution mutuellement acceptable", a déclaré à Business Insider US Andy Williams, l'un des coauteurs de l'étude.

Et d'ajouter : "honnêtement, ils [SpaceX] semblent tout à fait disposés à travailler avec la communauté des astronomes, ce qui est très positif, et je suis impatient de voir ce qu'ils peuvent nous suggérer lorsque nous pourrons leur parler". Il n'a toutefois pas donné de détails sur les suggestions faites par SpaceX jusqu'à présent.

Certaines images pourraient être endommagées voire perdues

Dans le détail, les chercheurs de l'ESO ont estimé que l'interférence des satellites n'aurait qu'un effet "modéré" sur le Very Large Telescope (VLT) de l'ESO et le futur Extremely Large Telescope (ELT), qui ne surveillent que des zones relativement petites du ciel nocturne. Mais cela signifie tout de même que certaines images pourraient être endommagées voire perdues, en raison de la luminosité des satellites.

Pour les télescopes d'observation

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Monoprix, Carrefour... Les mesures prises par les supermarchés pour limiter la propagation du coronavirus
Free, Bouygues, SFR et Orange pourraient limiter votre utilisation de Netflix, Amazon ou Steam
LVMH va fabriquer du gel hydroalcoolique pour les hôpitaux afin de les soutenir dans leur lutte contre le coronavirus
Coronavirus : Air France-KLM va réduire son activité de 70% à 90% pour les deux prochains mois
La Bourse de Paris s'effondre de nouveau et le CAC 40 tombe sous les 4 000 points