La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 465,88
    -51,47 (-0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

SpaceX est bien parti pour assurer des vols vers l’ISS jusqu’à la mort de la station

L’agence spatiale américaine a l’intention de réaliser 5 vols supplémentaires avec SpaceX, pour transporter des humains jusque dans l’ISS. L’avance prise par l’entreprise sur son rival Boeing se renforce.

Il y a 2 ans, SpaceX envoyait 2 personnes dans l’espace. Depuis, il y en a eu 24 autres. Et cela ne semble pas près de s’arrêter : l’agence spatiale américaine souhaite accorder 5 vols de plus à l’entreprise, pour envoyer des équipages à bord de la Station spatiale internationale (ISS), apprend-on dans une publication du 1er juin 2022.

Les derniers vols avant la fin de l’ISS en 2030 ?

En mars dernier, la Nasa avait déjà étendu la durée de son contrat passé avec SpaceX, qui devait transporter des astronautes vers l’ISS au moins jusqu’en 2028. Le nouveau communiqué n’évoque pas de date plus lointaine, mais comme le souligne Ars Technica, les 5 vols que la Nasa envisage de confier en plus à SpaceX pourraient bien être assez importants : ils seraient les derniers dont l’agence spatiale a besoin, pour continuer à occuper l’ISS jusqu’à la fin. Il est actuellement prévu de cesser les activités dans ce laboratoire spatial à l’horizon 2030, puis de désorbiter la Station spatiale internationale en janvier 2031.

Cette annonce souligne aussi un déséquilibre grandissant entre SpaceX et Boeing, l’autre partenaire commercial de la Nasa pour envoyer des humains à bord de la station.

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles