La bourse est fermée

SpaceX affirme avoir réussi à rendre un satellite Starlink moins lumineux

SpaceX affirme avoir réussi à rendre un satellite Starlink moins lumineux

Dès le lancement des 60 premiers satellites de SpaceX en mai 2019, les astronomes s'étaient inquiétés de la pollution lumineuse importante provoquée par ces derniers. Juste après le coucher du soleil ou tôt le matin, les satellites peuvent en effet être frappés par la lumière du Soleil et devenir visibles pour les télescopes d'astronomie sophistiqués mais aussi par des jumelles amateurs ordinaires, comme l'avait expliqué Cees Bassa, de l'Institut néerlandais de radioastronomie, au magazine Forbes.

Pour tenter de remédier à ce problème, SpaceX avait alors testé un revêtement spécial sur l'un de ses satellites Starlink — baptisé "DarkSat" — afin de diminuer sa réfléctivité, rapporte le média spécialisé Spacenews. Lors de la diffusion sur le web du dernier lancement Starlink, SpaceX a déclaré que ce test semblait avoir tenu ses promesses d'après les premières données récoltées par l'entreprise. "Les résultats préliminaires montrent une réduction notable", a déclaré Jessica Anderson, ingénieure de fabrication chez SpaceX.

Toutefois, un article publié sur le serveur arXiv le 17 mars 2020 ne dresse pas un tableau aussi optimiste de la situation. En utilisant un petit télescope au Chili, des astronomes ont mesuré la luminosité du satellite DarkSat et l'ont comparée à celle d'un autre satellite Starlink qui n'avait pas bénéficié du revêtement spécial. Ils ont constaté que DarkSat avait une magnitude de 0,88 et était donc 55% plus sombre qu'un satellite Starlink ordinaire. Mais ce chiffre ne serait pas suffisant pour les astronomes.

Lors d'une table ronde organisée le 11 mars dernier par la Société américaine d'astronomie, Tony Tyson, responsable scientifique de l'Observatoire Vera Rubin au Chili, a déclaré que les simulations des satellites Starlink montraient que non seulement les satellites produisaient des traînées lumineuses sur les images prises par le télescope, mais qu'ils créaient d'autres artefacts d'image en saturant le détecteur.

A lire aussi — SpaceX veut rencontrer

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Chine entame le test d'un vaccin contre le coronavirus sur des humains
15 idées farfelues qui ont rendu leurs auteurs incroyablement riches
5 exercices à faire chez soi pour s'entraîner à prendre la parole en public
Le lancement de Disney+ reporté à avril à la demande du gouvernement
7 façons de faire des découvertes à travers le monde sans sortir de chez vous