La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 133,53
    +62,12 (+0,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Le spécialiste des coffrets cadeaux Wonderbox veut racheter Smartbox

(c) DR

Le groupe Wonderbox, spécialisé dans les coffrets cadeaux, a annoncé lundi vouloir racheter son homologue le Groupe Smartbox, "àl'exception de sa filiale britannique", sans préciser le montant de la transaction.

"Afin de poursuivre son développement et conquérir de nouveaux marchés, le groupe Wonderbox a entamé une réflexion de fond sur ses activités et a décidé d'entreprendre des démarches pour acquérir le groupe Smartbox, à l'exception de sa filiale britannique, auprès du family office Otium Capital", annonce le groupe dans un communiqué.

Ce projet d'acquisition "ouvrirait de formidables perspectives pour les deux groupes" qui pourraient ainsi accélérer la numérisation de leur offre, "relais de croissance pour le futur", élargir la distribution de leurs innovations (cartes cadeaux, supercard...) et accélérer le développement de nouveaux marchés notamment en Amérique, selon Wonderbox.

Wonderbox, créé en 2004, est présent dans 13 pays via plus de 20 marques. En 2021, le groupe a généré un chiffre d'affaires de 240 millions d'euros. Smartbox, créé en 2003, est le spécialiste européen du coffret cadeaux "d'expérience" et a atteint 387 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2021.

Le projet de rachat a été présenté mardi dernier aux représentants du personnel des deux groupes et fait actuellement l'objet d'une procédure d'information-consultation. Il sera soumis aux autorités de la concurrences "dans les prochaines semaines", selon le communiqué.

Jusqu'à validation des autorités de la concurrence, les deux groupes "poursuivront leurs activités de manière indépendantes en suivant leur stratégie propre", est-il précisé.

(avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles