Marchés français ouverture 4 h 54 min
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 479,86
    -126,60 (-0,46 %)
     
  • EUR/USD

    1,0733
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    21 373,08
    +89,56 (+0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    21 219,99
    -610,01 (-2,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    523,44
    -13,45 (-2,51 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

Souveraineté sanitaire: Carelide, la dernière usine française de poches de perfusion reprend espoir

DENIS CHARLET / AFP

Les laboratoires pharmaceutiques français Aguettant et Delpharm ont déposé vendredi une "offre ferme commune" pour la reprise de l'entreprise nordiste Carelide, unique fabricant français de poches de perfusion aux 41 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel, placée en redressement judiciaire.

L'espoir renaît pour le dernier fabricant français de poches de perfusion. Les laboratoires pharmaceutiques français Aguettant et Delpharm, présidés par Sébastien Aguettant (170e fortune de France selon Challenges) ont déposé vendredi 13 janvier une "offre ferme commune" pour la reprise de l'entreprise nordiste Carelide placée en redressement judiciaire, a indiqué le président du tribunal de commerce de Lille-Métropole. Les deux laboratoires, poids lourds du secteur avec 950 millions d'euros de chiffre d'affaires, boostés par la fabrication de vaccins Pfizer contre le Covid-19, sont des candidats que le tribunal devrait prendre au sérieux.

Lire aussiLe seul fabricant français de poches de perfusion est en faillite, malgré les millions de l'Etat

L'offre de reprise de la société Carelide, qui emploie environ 450 personnes et réalise 41 millions d'euros de chiffre d'affaires, sera examinée lors de deux audiences au tribunal les 25 janvier et 17 février, a précisé Eric Feldmann. Aucun détail sur la nature de cette offre n'était disponible dans l'immédiat.

"C'est l'action de la dernière chance"

"Je me réjouis du dépôt de cette offre par Delpharm, et les laboratoires Aguettant, un, industriel sérieux", a réagi le ministre de l'Industrie, Roland Lescure. "Bien entendu, rien n'est encore fait, et l'offre de Delpharm doit encore être travaillée. L'Etat sera au soutien financièrement de tout repreneur crédible pour une reprise de Carelide", a-t-il ajouté.

Avant cette annonce, environ 200 salariés de l'entreprise avaient manifesté dans la matinée à Mouvaux (Nord), défilant avec de faux cercueils et des croix. "Je suis Carelide" ou encore "La perfusion arrive à sa dernière goutte", pouvait-on lire parmi les manifestants. "C'est l'action de la dernière chance", a estimé Meryam Djidel, déléguée syndicale CGT. "On fait du bruit pour se sauver. On aurait dû le faire avant, mais on ne l'a pas fait pour ne pas faire peur aux repreneurs", a-t-elle ajouté.

François Ruffin et Xavier Be[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi