Publicité
La bourse ferme dans 6 h 12 min
  • CAC 40

    7 939,93
    -16,48 (-0,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 897,56
    -15,36 (-0,31 %)
     
  • Dow Jones

    38 989,83
    -97,57 (-0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0855
    -0,0004 (-0,03 %)
     
  • Gold future

    2 133,40
    +7,10 (+0,33 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 514,12
    +1 476,56 (+2,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,39
    -0,35 (-0,44 %)
     
  • DAX

    17 673,39
    -42,78 (-0,24 %)
     
  • FTSE 100

    7 616,38
    -23,95 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    16 207,51
    -67,39 (-0,41 %)
     
  • S&P 500

    5 130,95
    -6,13 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    40 097,63
    -11,57 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    16 162,64
    -433,33 (-2,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0008 (-0,06 %)
     

«Souveraineté énergétique» : le ministre de l'Industrie envisage une loi «dans l'année»

Nathan Laine/Bloomberg via Getty Images

«Ce que je veux d'abord, c'est que ce soit un débat public», a déclaré le ministre de l'Industrie Roland Lescure sur France 3, dans l'émission Dimanche en politique. «Et évidemment il y aura des dispositions législatives qui vont passer à l'Assemblée nationale, donc il y aura une loi d'une manière ou d'une autre». C'est prévu «dans l'année» mais «pas forcément au premier semestre» car «je veux prendre le temps du débat», ce sera «au plus tard» d'ici la fin de l'année - «j'espère qu'on va y arriver avant», a ajouté M. Lescure.

Un avant-projet de loi sur le sujet avait été forgé avant le remaniement, que le gouvernement a décidé en janvier d'amputer de tout objectif en matière de climat et de choix des énergies, assurant vouloir prendre davantage de temps pour la discussion. Cette décision a suscité l'incompréhension notamment des associations environnementales. Ont ainsi disparu du texte des questions comme «combien d'énergies renouvelables ou nucléaires en 2030 et en 2035» ou «quels objectifs de réduction des gaz à effet de serre et d'économies d'énergies».

Pour Roland Lescure, le débat devra avoir lieu à la fois «avec toutes les associations qui sont concernées» et avec les parlementaires. Le ministre a assuré avoir pris contact dès vendredi, au lendemain de sa nomination, avec «toutes les associations qui s'intéressent à l'électricité», producteurs, consommateurs, et ONG... Les discussions auront lieu «avec les différents groupes parlementaires, de manière à voir, en gros, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Passoires thermiques : l'exécutif annonce la sortie de 140 000 logements de la catégorie G du DPE
Mayotte est le département le plus jeune et le plus pauvre de l'Hexagone
Orange, principale victime des vols de cuivre qui sévissent partout en France
JO de Paris 2024 : 6 000 places attribuées gratuitement dans ce département
Hommage national à Robert Badinter, économies sur vos facture d'électricité... Le Flash éco du jour