La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 358,75
    +42,43 (+0,14 %)
     
  • Nasdaq

    11 182,58
    +6,17 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    27 120,53
    +128,32 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    0,9896
    -0,0090 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    18 087,97
    +1 008,46 (+5,90 %)
     
  • BTC-EUR

    20 425,83
    -37,98 (-0,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    458,38
    -0,03 (-0,01 %)
     
  • S&P 500

    3 794,49
    +3,56 (+0,09 %)
     

Souvenez-vous quand la PS3 coûtait plus cher que la PS5

La PlayStation 5 a récemment augmenté de prix. À 550 €, elle se rapproche d’un palier psychologique qui avait plombé les premiers mois de la PS3, lancée à 600 €.

La PS5 a dépassé la barre symbolique des 500 €. Sony a décidé d’augmenter le prix de sa console dernière génération, lancée en novembre 2020, afin d’absorber la hausse des coûts et les tendances monétaires défavorables — liées à la conjoncture économique complexe. Jamais, dans l’histoire du jeu vidéo, une console PlayStation n’avait subi une inflation. Normalement, on observe le phénomène inverse : plus elle vieillit, moins une console coûte cher.

Désormais à 550 € dans sa version la plus onéreuse (celle équipée d’un lecteur de disque), la PlayStation 5 se rapproche d’un palier psychologique qu’avait osé Sony pour la PlayStation 3. Sortie en 2007 en Europe, la console était proposée à 600 €, un tarif beaucoup trop élevé qui a sérieusement plombé les premiers mois de commercialisation. Ex-CEO de Sony Computer Entertainment America, Jack Tretton confiera d’ailleurs en 2016 chez IGN : « Elle était difficile et extrêmement coûteuse à produire. Alors lorsque le prix a été fixé, tout le monde savait qu’il n’était pas favorable aux consommateurs. Et étonnamment, Sony perdait de l’argent, même à ce tarif. » La PS3 a fini par vite baisser de prix.

[Lire la suite]