La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 515,75
    +105,17 (+1,64 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 808,86
    +68,55 (+1,83 %)
     
  • Dow Jones

    33 212,96
    +575,77 (+1,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 857,30
    +3,40 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    26 935,85
    -1,70 (-0,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    625,79
    -3,71 (-0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    115,07
    +0,98 (+0,86 %)
     
  • DAX

    14 462,19
    +230,90 (+1,62 %)
     
  • FTSE 100

    7 585,46
    +20,54 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    12 131,13
    +390,48 (+3,33 %)
     
  • S&P 500

    4 158,24
    +100,40 (+2,47 %)
     
  • Nikkei 225

    26 781,68
    +176,84 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    20 697,36
    +581,16 (+2,89 %)
     
  • GBP/USD

    1,2631
    +0,0025 (+0,20 %)
     

Soupçonnée à tort, elle essaie de récupérer les 80 000 euros saisis par la police

·2 min de lecture
Cette femme tente de récupérer 80 000 euros injustement saisis par la police - Getty Images (Getty Images)

La police a saisi 80 000 euros chez une Toulonnaise d’une cinquantaine d’années qui était soupçonnée d’avoir volé 500 euros dans un local.

Un véritable piège administratif s’est refermé sur une Toulonnaise d’une cinquantaine d’années. Soupçonnée d’avoir volé 500 euros dans un local, elle a fait l’objet d’une perquisition au cours de laquelle la police a saisi 80.000 euros en liquide qu’elle avait cachés chez elle, rapporte le journal Var Matin. Sauf que maintenant qu’elle a été blanchie, elle ne parvient pas à récupérer son argent.

En octobre 2021, cette quinquagénaire reçoit une convocation au commissariat pour “audition libre” dans le cadre d’un “vol dans un local d’habitation”. Mais sur place, les choses dégénèrent vite. Le ton des policiers monte et ils passent les menottes à celle qu’ils soupçonnent d’être la responsable du vol. Dans la foulée, ils l’emmènent chez elle pour perquisitionner sa maison, où ils découvrent une boîte pleine de petites enveloppes contenant un total de 80 000 euros.

Blanchie mais pas remboursée

Pourtant, malgré cette découverte surprenante, la femme est vite blanchie. Quant à cet argent, elle l’a reçu sous la forme d’une donation. Elle l’a prouvé avec les documents adéquats et a expliqué qu’elle n’avait pas confiance dans les banques. Il ne lui a pourtant pas été rendu et se trouve toujours aujourd’hui dans les caisses de l’Agrasc, l’organisme chargé de la saisie des avoirs criminels. Bien qu’elle n’ait commis aucun crime.

Pire encore, cette situation la plonge dans une situation financière très difficile puisque cette donation a mis fin aux aides dont elle vivait. Cette mésaventure est tellement improbable que la victime a raconté à Var Matin que beaucoup de gens ne la croient pas, à l’exception de son avocat. Une humiliation qui s’ajoute à celle qu’elle dit avoir ressenti au cours de la perquisition de sa maison.

VIDÉO - Nager dans l'antre de la terre : des Polonais plongent au fond d'une mine d'argent

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles