Marchés français ouverture 1 h 35 min

Soupçons de corruption sur le marché des eaux usées en région parisienne, une enquête est ouverte

1 / 2

Soupçons de corruption sur le marché des eaux usées en région parisienne, une enquête est ouverte

Une enquête préliminaire a été ouverte. Elle fait suite à la plainte d'un entrepreneur italien.

Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet national financier à la suite d'une plainte d'un entrepreneur italien qui dénonce des faits de corruption en marge de l'attribution des marchés du traitement des eaux usées du Grand Paris. La plainte, révélée par Le Monde et dont l'AFP a eu connaissance, vise des faits "d'ententes illicites, de corruption active, de trafic d'influence et toutes infractions en relation avec les marchés publics passés par le Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne" (Siaap).   

Marco Schiavio de la société Passavant dénonce des faits de corruption en marge d'un appel d'offres lancé en 2012 par le Siaap pour la refonte de l'usine de Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), point de passage d'une importante partie des eaux usées de l'agglomération parisienne, un marché de plus de 311 millions d'euros. "Nous demandons que des investigations soient menées pour s'attacher à savoir s'il y a eu entente entre le Siaap et différentes entreprises pour l'obtention de ce contrat", a déclaré à l'AFP Pierre-Alexandre Kopp, l'avocat de l'entrepreneur milanais, dénonçant d'éventuelles ententes "qui conduisent toujours à augmenter le prix de l'eau pour les consommateurs".      

D'après la plainte, Patrick Barbalat, directeur général adjoint d'OTV, une filiale de Veolia qui souhaitait remporter le marché, aurait demandé en janvier...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi