La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    43 698,95
    -3 101,59 (-6,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

"Il souille le nom des victimes": l'avocat de la famille Sandler réagit aux propos de Zemmour

·3 min de lecture
L'avocat Patrick Klugman sur BFMTV le 25 octobre. - BFMTV
L'avocat Patrick Klugman sur BFMTV le 25 octobre. - BFMTV

"Le livre qu'il est en train d'écrire s'appelle 'J'irai cracher sur vos tombes'." Me Patrick Klugman ne décolère pas après les propos tenus par Eric Zemmour sur son client Samuel Sandler, père de Jonathan, et grand-père de deux enfants, Arié et Gabriel, assassinés par Mohammed Merah à l'école Ozar Hatorah en 2012.

Pour justifier sa théorie de la "défrancisation", Eric Zemmour estime, dans son dernier livre, que la famille Sandler vit en "étrangers" et veut "le rester par delà la mort", les trois victimes étant enterrées en Israël. Le polémiste les met au même niveau que Mohammed Merah lui aussi inhumé "sur la terre de ses ancêtres, en Algérie".

"Ce propos est absolument insupportable, c'est une monstruosité auto-alimentée par Eric Zemmour, s'insurge Me Klugman, avocat de Samuel Sandler sur BFMTV. Éric Zemmour met dans le même sac l'assassin et les victimes. Vous avez un homme qui prétend aux plus hautes charges de la République, le livre qu’il est en train d'écrire s'appelle: 'j’irai cracher sur vos tombes'. Voilà ce qu’il fait quand il dénie la nationalité française à des enfants juifs français, assassinés en France par un terroriste islamiste."

"Le nom des victimes plus connu que celui de l'assassin"

Interrogé ce week-end par Radio J, Samuel Sandler a dénoncé "un soutien subliminal au terrorisme" de la part d'Eric Zemmour: "Pas une seule fois, il n’a prononcé le nom de Sandler, par contre le nom de l’assassin est bien dans sa mémoire et dans sa tête, ça fait très mal. Jamais il n'a prononcé une seule fois le nom de mes enfants." Eric Zemmour lui a répondu jugeant, lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI ce dimanche, que Samuel Sandler est "malheureusement obsédé par sa douleur et c'est légitime".

"Pendant cinq ans j’ai accompagné avec mes confrères Samuel Sandler sur une idée très simple, il souhaitait que le nom des victimes soit plus connu dans la mémoire collective que celui de l’assassin", a tenu à rappeler Me Klugman.

Une plainte envisagée

Lors de sa tournée promotionnelle à Nice, le 18 septembre, Eric Zemmour a bien eu du mal à prononcer le nom de Sandler. Alors qu'il tentait d'éteindre la controverse autour des enfants victimes de Mohammed Merah, le polémiste les a nommés "Santander" à deux reprises. Lors d'une scène captée par les caméras de BFMTV, sa conseillère en communication Sarah Knafo a tenté de lui glisser un papier sur lequel était bien orthographié le nom de "Sandler". Mais Eric Zemmour ne le voit pas.

"Deux fois de suite, il souille jusqu'au nom des victimes, se désole Me Klugman. Alors que le nom de l'assassin, il l'écrit, il le répète, il ne fera jamais d'erreur dessus."

L'avocat fait savoir qu'une action en justice contre Eric Zemmour est envisagée. "S'il veut continuer à cracher sur les tombes des victimes de terrorisme, il devra en répondre devant la justice et je pense que ces propos doivent être soumis à l'autorité judiciaire", indique Patrick Klugman. Une action en justice qui interviendra après la campagne présidentielle précise l'avocat, anticipant une éventuelle nouvelle polémique.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles