La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 596,79
    -212,75 (-1,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

Avec sa sortie polémique sur l'entrecôte, Sandrine Rousseau suit les pas de Barthes

ISA HARSIN/SIPA

L’entrecôte permet aussi aux politiques de se mettre quelque aliment polémique sous la dent, comme le montre la sortie de Sandrine Rousseau… Dans les indiscrétions politiques de la semaine, retrouvez aussi les plumes élyséennes de Baptiste Rossi et Frédéric Michel ou encore Bruno Retailleau.

Avec son entrecôte, Sandrine Rousseau suit les pas de Barthes

L’offensive de , et ses amis écologistes, contre "le barbecue et l’entrecôte" qui participeraient de notre imaginaire machiste, ne pouvait nous laisser indifférents. Cette petite provocation – elle s’est gardée de s’en prendre aux merguez – est aussi une invitation à l’introspection. On la remerciera de nous avoir fait (re)penser à Roland Barthes (1915-1980), qui dans ses Mythologies avait justement écrit un chapitre saignant sur "le bifteck et les frites".

On y trouve ces lignes quant au "symbole de virilité" évoqué par Rousseau (Sandrine): "Le bifteck participe à la même mythologie sanguine que le vin. C’est le cœur de la viande, c’est la viande à l’état pur et quiconque en prend s’assimile la force taurine." Y compris les élites: "De même que le vin devient pour bon nombre d’intellectuels une substance médiumnique qui les conduit vers la force originelle de la nature, de même le bifteck est pour eux un élément de rachat grâce auquel ils prosaïsent leur cérébralité et conjurent par le sang et la pulpe molle la sécheresse stérile dont sans cesse on les accuse". L’usage métaphorique de l’entrecôte permet donc aussi aux politiques de se mettre quelque aliment polémique sous la dent sans pour autant mentionner la frite, "signe alimentaire de la francité".

Les Républicains naviguent entre tradition et modernité

Sur le campus des jeunes LR le 3 septembre à Angers, Charles Consigny s’est fait remarquer: "On doit se mettre en phase avec notre époque. Sur les sujets de famille, sur La Manif pour tous, je pense que la droite a beaucoup perdu en s’acoquinant avec ces mouvements." Réponse courroucée de : "Ne nous laissons pas intimider par ceux qui nous expliquent qu’il y a des convictions qu’il serait ringard de défendre. Car ceux qui nous expliquaient qu’il s’agissait de seulement changer le mariage sont en train de nous dire qu’il faut que les hommes soient enceints."

L’Elysée se remplume

Un romancier énarque (p[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi