Marchés français ouverture 2 h 24 min
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 069,56
    +621,55 (+2,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,2090
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    27 981,51
    +262,84 (+0,95 %)
     
  • BTC-EUR

    40 922,39
    -1 350,82 (-3,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 359,44
    -28,46 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     

Sony veut faire jouer une intelligence artificielle à votre place

Edward Back, Journaliste hi-tech
·2 min de lecture

La prochaine PlayStation sera-t-elle capable de terminer les jeux pour vous ? L'Office des brevets et des marques des États-Unis (USPTO) vient d'accorder un brevet à Sony pour un système d’assistance en jeu basé sur l’intelligence artificielle (IA). Ce ne serait pas un simple « bot », comme il en existe depuis les premiers jeux en ligne, mais un système capable de prendre la place du joueur.

Selon Sony, l’IA sera capable de contrôler les actions en jeu avec un profil par défaut. Toutefois, le profil sera ensuite personnalisé en observant la manière de jouer de l’utilisateur, pour ensuite reproduire son style personnel. Le joueur pourra laisser l’IA prendre les commandes lorsqu’il doit s’absenter un instant dans un jeu en ligne (sans pause) ou s’il n’arrive pas à passer un obstacle.

Un système d’assistance avec des joueurs experts

Le brevet décrit également un système d’assistance lorsque le joueur est bloqué, basé sur une compilation automatique dans une base de données des actions réussies des joueurs pour créer des suggestions et tutoriels. Si elle n’a pas la solution, l’IA transmet une vidéo et une question à des joueurs experts, puis analyse toutes les réponses reçues pour transmettre la plus appropriée à l’utilisateur (la plus courante, la plus rapide, ou encore celle qui prend le plus de risques). Les réponses seront ajoutées à la base de données pour les prochains joueurs qui rencontreront le même problème.

Sony compte aussi partager les données collectées avec les développeurs afin qu’ils puissent savoir par exemple quelles tâches sont trop difficiles et éviter de les inclure à l’avenir. On imagine déjà des parties multijoueurs entièrement automatisées, mais Sony y a déjà pensé. Le brevet indique une durée limitée pour l’utilisation de l’IA afin d’éviter ce genre de situation.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura