La bourse ferme dans 46 min
  • CAC 40

    6 367,59
    +79,26 (+1,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 000,46
    +48,01 (+1,21 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,83
    +179,38 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,2137
    +0,0053 (+0,44 %)
     
  • Gold future

    1 836,90
    +12,90 (+0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    41 715,84
    -151,65 (-0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 410,38
    +51,82 (+3,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,03
    +1,21 (+1,90 %)
     
  • DAX

    15 363,03
    +163,35 (+1,07 %)
     
  • FTSE 100

    7 028,84
    +65,51 (+0,94 %)
     
  • Nasdaq

    13 334,85
    +209,86 (+1,60 %)
     
  • S&P 500

    4 150,12
    +37,62 (+0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4087
    +0,0035 (+0,25 %)
     

Une sonde solaire de la NASA découvre une émission radio naturelle dans l'atmosphère de Vénus

·1 min de lecture

Vénus est loin d'avoir livré tous ses secrets, mais la sonde solaire Parker de la NASA a récemment contribué à en améliorer la connaissance, en captant "la première mesure directe de l'atmosphère" depuis près de 30 ans. Lors de son passage à proximité de la planète, la sonde a détecté un signal radio naturel de basse fréquence, indiquant qu'elle avait traversé la haute atmosphère de Vénus.

Les données sont issues d'un survol effectué le 11 juillet 2020, lorsque Parker était la plus proche de Vénus, passant à 833 km au-dessus de la surface de la planète. Le signal a été détecté par l'instrument FIELDS, qui mesure les champs électriques et magnétiques dans l'atmosphère du Soleil. Une étude, publiée dans la revue Geophysical research letters, indique que cette découverte "confirme la théorie selon laquelle l'ionosphère de Vénus varie considérablement au cours du cycle solaire de 11 ans".

À lire aussi — Pourquoi la NASA montre un regain d'intérêt pour la planète Vénus

Cette étude est un indice supplémentaire permettant de comprendre "comment et pourquoi Vénus et la Terre sont si différentes", explique la NASA. Malgré certaines caractéristiques communes — toutes deux telluriques, elles sont de taille et de structure semblables et nées de processus similaires, mais Vénus est dépourvue de champ magnétique et la température à sa surface dépasse les 450°. L'étude de Vénus, "aussi inhospitalière soit-elle, aide les scientifiques à comprendre comment ces jumelles ont évolué et ce qui rend (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La fusée Starship de SpaceX réussit à atterrir à sa cinquième tentative
Sotheby’s va accepter le bitcoin et l’ether pour la vente d’une oeuvre de Banksy, une première
L'Internet par satellite Starlink de SpaceX a récolté plus de 500 000 commandes et acomptes
Workplace, le réseau professionnel de Facebook, atteint 7 millions d'abonnés payants grâce à la pandémie
Un lanceur chinois pourrait retomber sur Terre de manière totalement incontrôlée