La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 926,94
    -346,93 (-1,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 073,31
    -75,33 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9797
    -0,0087 (-0,88 %)
     
  • HANG SENG

    18 087,97
    -0,03 (-0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    20 367,34
    -260,54 (-1,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    456,11
    -7,01 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 744,52
    -38,76 (-1,02 %)
     

La sonde DART voit enfin l’astéroïde Didymos, sur lequel elle va se crasher

DART-Illustration
DART-Illustration

La mission DART a pris un premier visuel de Didymos, un astéroïde binaire sur lequel elle va se crasher volontairement.

Ça y est : la sonde spatiale DART (Double Asteroid Redirection Test) a obtenu son premier visuel de sa cible, un astéroïde binaire appelé Didymos. Jusqu’à présent, il n’avait été observé que par des télescopes spatiaux ou sur Terre, à l’image du Lowell Discovery Telescope situé en Arizona. L’agence spatiale américaine a partagé ce premier cliché le 7 septembre 2022.

Ce cliché n’est, il est vrai, pas d’une très grande beauté. Après tout, l’image montre un petit point blanc parmi d’autres petits points blancs, le tout sur un fond noir. Mais ce n’est pas pour l’esthétisme que ce cliché a été pris. C’est surtout une photo qui sert à tester les outils d’imagerie qui sont embarqués dans l’engin, pour le jour où on en aura vraiment besoin.

dart-didymos
dart-didymos

« La qualité de l’image est similaire à celle que nous pourrions obtenir à partir de télescopes terrestres, mais il est important de montrer que DRACO fonctionne bien et peut voir sa cible afin d’effectuer les ajustements nécessaires », a commenté Elena Adams, l’ingénieure des systèmes de la mission. DRACO est l’instrument principal de DART.

Son rôle est d’ailleurs contenu dans son acronyme : Didymos Reconnaissance and Asteroid Camera for Optical navigation.

[Lire la suite]