Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 526,48
    +152,28 (+0,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 369,81
    -4,04 (-0,29 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Sondage exclusif : le pari électoral gagnant de Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon lors d’un rassemblement place de la République, à Paris, en soutien au peuple palestinien, le 22 octobre 2023. - Credit:Stevens Tomas/ABACA
Jean-Luc Mélenchon lors d’un rassemblement place de la République, à Paris, en soutien au peuple palestinien, le 22 octobre 2023. - Credit:Stevens Tomas/ABACA

Jean-Luc Mélenchon n'est pas mort, loin de là ! Comme le montre un sondage réalisé par l'Institut Cluster17 pour Le Point, la stratégie qui consiste à « tout conflictualiser » en permanence est manifestement plébiscitée par sa base électorale. En dépit de ses outrances et de ses sorties complotistes, il reste le leader de la gauche. Ainsi est-il, pour 20 % des personnes interrogées, la personnalité qui « incarne le mieux la gauche », devançant (de peu) Fabien Roussel et François Ruffin.

Si le premier tour de la présidentielle de 2022 devait se rejouer aujourd'hui, 77 % de ses électeurs placeraient le même bulletin dans l'urne. Une érosion faible au regard de ses prises de position de plus en plus radicales. « Son attitude lui assure ce leadership. Jean-Luc Mélenchon peut dire à peu près n'importe quoi, il conservera une solide assise électorale, autour de 10 à 12 % des voix. Il perd quelques soutiens du côté de la gauche modérée mais reste ultra-majoritaire au sein de la gauche radicale », relève Jean-Yves Dormagen, fondateur de l'institut Cluster17.

À LIRE AUSSI Guerre Hamas-Israël : les sordides calculs de Jean-Luc Mélenchon

La gauche réformiste est éclatée, tandis que la gauche « rupturiste » est incarnée par un seul homme, Jean-Luc Mélenchon… qui perdrait tout de même quelques plumes dans la bataille si le premier tour de l'élection présidentielle avait lieu aujourd'hui. Il obtiendrait 17,5 % des voix contre 22 % en 2022, un succès en demi-teinte qui s'ex [...] Lire la suite