La bourse est fermée

Le Sommet de Pékin du Forum mondial sur l'économie du partage s'est tenu avec succès !

L'initiative Double 50 % Reduction 2030 (Double réduction de 50 % d'ici 2030) suscite encore une fois un vif débat

PÉKIN, 21 janvier 2020 /PRNewswire/ -- Le 16 janvier, la rencontre Great Sharing, New Economy—Beijing Summit of the Global Sharing Economy Forum (La grande et nouvelle économie du partage - Sommet de Pékin du Forum mondial sur l'économie du partage) s'est tenue au Centre national des congrès de Chine. Organisé par ToJoy, l'évènement a été parrainé par la Chambre de commerce générale de Chine et l'Association chinoise pour la promotion du développement industriel et a bénéficié de la coopération stratégique et du soutien de l'Alliance mondiale pour l'économie du partage (en anglais, Global Alliance of Sharing Economy ou GLASE) et de l'Institut d'économie industrielle, l'Académie chinoise des sciences sociales, la Faculté des sciences humaines et celle des sciences sociales de l'université Tsinghua, l'école de commerce Renmin Business School et la Faculté de gestion de l'université Jiaotong de Xi'an, entre autres.

Foreign and domestic elites from all circles gather at the Beijing Summit of the Global Sharing Economy Forum

Le Sommet a reçu le soutien de plusieurs participants, dont le vice-président du 10e Comité permanent de l'APN, Zhenghua Jiang, l'ancien secrétaire général de la Commission nationale du développement et de la réforme, Hengshan Fan, le directeur des systèmes d'information du Centre national d'information et directeur de l'Institut de recherche sur l'économie du partage (en anglais, Sharing Economy Research Institute), Xinhong Zhang, le vice-président exécutif de la Chambre générale de commerce de Chine, Min Wang, et le vice-président de l'Association chinoise pour la promotion du développement industriel.

Parmi les participants figuraient aussi des ténors comme le président exécutif de la GLASE et président du conseil d'administration de ToJoy, Junqing Lu, le secrétaire général de la GLASE et directeur exécutif et PDG mondial de ToJoy, Jung Ge, le président exécutif de la GLASE et ancien président de la Serbie, Boris Tadi?, le président exécutif de la GLASE et ancien président du Costa Rica, Jose Maria Figueres, le coprésident de la GLASE et ancien Premier ministre italien, Enrico Letta, le président de la GLASE en Europe occidentale et ancien chancelier autrichien, Werner Faymann, et le conseiller principal de la GLASE et ancien Premier ministre belge, Yves Leterme. Le président de la GLASE et ancien Premier ministre australien, Kevin Rudd, s'est adressé au Sommet moyennant une vidéo.

Dans le même temps, des experts et des universitaires, dont le professeur principal de l'École marxiste de l'École du parti du Comité central du PCC (Académie nationale de gouvernance), Zhanbin Zhang, le vice-recteur de l'université Renmin de Chine, Xiaoqiu Wu, le directeur de la Fondation Huamin, Dezhi Lu, et le professeur de la Faculté de gestion de l'Université du Shandong, Yuming Zhang, mais aussi des invités de tous les milieux, y compris des élites d'entreprises étrangères et nationales et des journalistes, ont également été invités au Sommet. Les invités ont mené des discussions autour de deux thèmes : The Great Sharing Economy and the Development of Unicorn Enterprises (La grande économie du partage et le développement des entreprises licornes) et The Great Sharing Era and the Advanced Topics on Sharing Economy Theory (La grande époque du partage et les sujets avancés sur la théorie de l'économie du partage). 

Un coup d'envoi stratégique pour 2030

Selon de nombreux sondages d'opinion réalisés ces dernières années, la Chine devrait dépasser les États-Unis en termes de PIB vers 2030 pour devenir ainsi la plus grande économie du monde. Entretemps, la réponse de la Chine au Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies est que le « principe d'une large consultation, d'une contribution conjointe et d'avantages partagés » préconisé dans le cadre de l'initiative de la nouvelle route de la soie serait un outil efficace pour faire avancer ce programme onusien.

En ce début de 2020, le Sommet de Pékin du Forum mondial sur l'économie du partage a également établi un autre point de repère historique pour 2030.

Lors du sommet, le secrétaire général de la GLASE et directeur exécutif et PDG mondial de ToJoy, Jun Ge, ainsi que de nombreux experts étrangers et nationaux, ont lancé une initiative passionnante à moyen et à long terme sur la vision stratégique de la « double réduction ». Ce concept implique la réduction de la consommation mondiale de nouvelles ressources et du temps de travail de 50 %, respectivement, et il devrait être réalisable d'ici 2030.

Outre l'énorme percée et l'étape importante de l'ère de la grande économie du partage que représente ce concept, l'initiative a également été saluée comme l'un des moteurs de l'ascension de l'économie chinoise.

Derrière l'expression apparemment simple de la « double réduction » se cache une multitude de propositions comme le développement durable, l'initiative de la nouvelle route de la soie, la création d'une communauté d'avenir partagé pour l'humanité et la nouvelle ère d'innovation mondiale. Le concept de la « double réduction » est le fruit d'une synergie de plusieurs politiques.

La « double réduction » est une vision stratégique proposée pour la première fois sur la base d'un aperçu des tendances de la civilisation humaine axée sur le commerce lors du premier Forum mondial sur l'économie du partage qui s'est tenu à Vienne le 29 novembre 2019. Dans le modèle de la grande économie du partage, la consommation mondiale de nouvelles ressources et le temps de travail seront progressivement réduits jusqu'à 50 %, respectivement, et ce moyennant le partage et l'utilisation efficace des ressources mondiales.

Ge a exprimé son point de vue en ces mots : « Nous sommes convaincus que l'économie de l'innovation alimentée par l'autonomisation des plates-formes augmentera considérablement l'efficacité d'utilisation des ressources mondiales et réduira considérablement les heures de travail des employés. On peut dire que la réalisation de la double réduction sera un objectif à atteindre au cours de la prochaine décennie. Ce sera également l'ère où les entreprises devront libérer leur force d'innovation de manière concentrée. »

La Chine est en train de passer d'une économie traditionnelle à une économie basée sur l'innovation. Le plan national China Sci-Tech Innovation 2030 (Innovation scientifique et technologique de la Chine d'ici 2030) sera un énorme coup de pouce pour la réalisation accélérée de la « double réduction ».

Dans son discours d'ouverture, l'ancien secrétaire général de la Commission nationale du développement et de la réforme, Hengshan Fan, s'est montré tout aussi confiant dans le potentiel d'innovation de la Chine. Il a estimé que la grande économie du partage peut accélérer le processus de réforme de l'offre et aider le PIB chinois à passer d'un taux élevé à une qualité supérieure. La haute qualité dépend d'un haut de degré d'innovation, ce qui signifie que les opportunités d'innovation de la Chine verront le jour.

Alors que l'environnement extérieur est de plus en plus mature, certains experts et universitaires du Forum ont remarqué : « L'économie chinoise doit de toute urgence être consciente de l'environnement, et l'idée de la « double réduction » renforce cette conscience. Cette initiative devrait être l'occasion de stimuler le développement harmonieux et durable de tous les domaines. »

L'objectif est de soutenir le développement de la grande économie du partage, et permettre ainsi au monde entier de profiter des avantages du développement durable qui en découlent. Le prix Global Alliance of Sharing Economy Award (« GLASE Award ») a été annoncé le jour du Sommet. La GLASE évaluera les candidats pour trois prix : le prix de la meilleure recherche théorique sur l'économie du partage, le prix du meilleur modèle économique en matière d'économie du partage et le prix du classement national pour l'économie du partage. Le but est d'encourager et soutenir le développement des entreprises, les projets innovants, la recherche théorique, l'étude scientifique et l'exploration de modèles, entre autres sujets liés à l'économie du partage. Plus important encore, ToJoy a investi 100 millions de yuans pour le parrainage des premiers prix GLASE Awards.

Dans le cadre du sous-forum The Great Sharing Economy and The Development of Unicorn Enterprises (La grande économie du partage et le développement des entreprises licornes), qui est directement lié au développement des entreprises et de la nouvelle économie, le co-PDG de ToJoy Aviation Service Consulting Group, Yong'an Sun, le fondateur de 365 Internet of People, Xuliang Hu, le fondateur de www.ilvdo.com, Weikai Jin, et d'autres invités ont partagé leurs pratiques d'entreprises innovantes pour la nouvelle économie. Ils ont utilisé leurs propres expériences comme exemples des meilleures pratiques de l'économie du partage et des sociétés licornes. Selon eux, la grande économie du partage est un moteur décisif pour le développement exponentiel et à grande échelle des entreprises licornes. D'autre part, le succès des licornes est une preuve de l'efficacité de la grande économie du partage.

Le conseiller principal de la GLASE et ancien Premier ministre de la Belgique, Yves Leterme, a également pris part à la discussion et a résolument confirmé les conclusions du forum. Il a déclaré : « Ceux qui maîtrisent l'économie du partage maîtriseront l'essence de la création d'une licorne. Les conditions n'ont jamais été aussi favorables pour les entrepreneurs. »

Le président exécutif de la GLASE et ancien président de la Serbie, Boris Tadi?, a épousé cette idée dans les mots suivants : « Personne ne pouvait s'attendre à ce que l'avenir de l'économie du partage soit désormais entre les mains de la Chine et des entreprises chinoises. Ce sera un avantage qui ne peut être ignoré. »

De la théorie à la pratique, de la vision au modèle, du passé au futur, le Sommet de Pékin du Forum mondial sur l'économie du partage a dessiné une feuille de route plus détaillée et concrète de la prochaine ère. La Chine sera sans aucun doute un pilier de la mondialisation de la grande économie du partage, et le Forum mondial de l'économie du partage s'appuiera sur les fruits et les réalisations du Sommet de Pékin pour approfondir ses idées à travers le monde et aider tous les pays à accéder au partage sans frontières.

En tant que métropole internationale, Pékin pilotera la direction du développement de la grande économie du partage à travers l'innovation au niveau d'Internet, de l'IdO, de l'IA et d'autres domaines. La Chine se trouve dans une nouvelle période de réforme et d'ouverture et continuera à tirer parti des expériences réussies d'autres pays et à les accepter tout en partageant ouvertement ses propres ressources mondiales. Soutenue par les ressources et le marché de la super puissance économique chinoise, la grande économie du partage fera des sauts qualitatifs en matière de développement et fournira bientôt ses avantages au monde entier.

Enfin, en ce qui concerne la réalisation à long terme de la vision de la « double réduction », l'échange de biens de première nécessité entre les entreprises, les marchés et les continents contribuera également à accroître l'efficacité des ressources et la rentabilité de l'innovation pour l'humanité au cours de la prochaine décennie.


Speech by Jun Ge, Secretary General of GLASE, Managing Director and Global CEO of ToJoy
The Chinese Edition of The Age of Great Sharing debuts officially

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1078823/Foreign_and_domestic_elites.jpg

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1078824/Speech_by_Jun_Ge.jpg

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1078825/The_Chinese_Edition.jpg