Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,2929 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    63 553,87
    +233,95 (+0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 445,05
    -23,06 (-1,57 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2738
    +0,0040 (+0,3146 %)
     

Sommeil : quelle est la durée idéale après 60 ans ?

fizkes/Istock

Trouver le sommeil et avoir des nuits de qualité devient de plus en plus difficile avec l'âge. Cette évolution est physiologique et corrélée à un certain nombre de facteurs. Elle peut varier d'une personne à une autre, notamment en cas de problèmes de santé. Il n’existe pas de durée de sommeil idéale, car nous n’avons pas tous les mêmes besoins. On estime par exemple qu’un adulte dort entre 7 heures et 9 heures, mais certains seront en forme et pleinement efficaces avec seulement 6 heures de sommeil. Après 60 ans, la durée moyenne d’une nuit de sommeil se situe plutôt entre 6 et 8 heures.

Le sommeil n’est pas linéaire. Il évolue tout au long de la vie, au gré des périodes, des éventuelles contrariétés, des maladies, mais aussi tout simplement de l’âge. Grande préoccupation des jeunes parents avec leur nouveau-né, le sommeil est en réalité un sujet d’importance quel que soit l’âge. On connaît aujourd’hui l’impact d’un mauvais sommeil sur la qualité de vie, mais aussi sur la survenue de nombreuses maladies (maladie d'Alzheimer, maladies cardiovasculaires etc.)

Dans un document édité avec la mutuelle MGEN, l'Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) rappelle que l’âge venant, le délai d’endormissement passe de moins de 30 minutes avant 50 ans, à plus de 45 minutes à partir de 80 ans. Les éveils nocturnes sont également plus fréquents et plus longs à partir de la cinquantaine. Avec l’âge, on se couche aussi de plus en plus tôt et… on se réveille donc logiquement plus tôt. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite