La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1355
    +0,0037 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    31 757,25
    -2 722,96 (-7,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3546
    -0,0055 (-0,40 %)
     

Les solutions de captage et de stockage de CO2 en manque de financement

·2 min de lecture

Les technologies de captage et de stockage géologique de CO2 (CSC) pourraient être une solution pour soutenir les objectifs de décarbonation de la planète. Leur coût élevé nécessite néanmoins des investissements publics et un prix carbone beaucoup plus élevé qu’aujourd’hui.

Après avoir rejeté des tonnes de dioxyde de carbone dans l’air pendant des décennies, pourra-t-on les pomper directement dans l'atmosphère pour sauver la planète? Ce mardi 30 novembre, détaillant quatre scénarios pour atteindre la d’ici à 2050. Tous impliquent plus ou moins de sobriété dans la demande ainsi que des dispositifs de et de stockage du CO2 dans les industries lourdes. Dans le détail, le scénario 1 voit les habitudes alimentaires modifiées et optimise le bâti pour faire chuter les émissions. Le deuxième prévoit une sobriété concertée qui permet de par deux. Les scénarios 3 et 4 sont tournés vers les technologies et notamment vers le captage et le stockage géologique du CO2 (CSC) pour “” l’impact de nos modes de vie.

Ce procédé consiste à séparer le CO2 des autres gaz présents dans les fumées, puis à le comprimer, le transporter par bateau ou par canalisation et enfin, à l’injecter dans le sous-sol terrestre ou marin. Il devra probablement être utilisé pour les émissions des secteurs comme , qui ne pourront être supprimées autrement à l’horizon 2050. “D’ici à 2050, la France prévoit bien des besoins en captage et stockage du CO2 pour les industries qui n'ont pas d'alternatives telles que celle du ciment et de l’acier”, nous explique le ministère de la Transition écologique. estime que ces technologies pourraient contribuer à hauteur de 7% aux réductions d’émissions dans le scénario tablant sur une hausse de deux degrés d’ici à 2040.

Mais cette filière est encore balbutiante. Alors que des technologies sont expérimentées depuis les années 1970, il n’existe encore qu’une vingtaine de projets à échelle industrielle sur la planète. Le volume stocké à ce jour, , reste anecdotique au niveau mondial: pour atteindre l’objectif de limiter le réchauffemen[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles