La bourse ferme dans 1 h 17 min
  • CAC 40

    6 512,59
    -44,81 (-0,68 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 738,76
    -38,62 (-1,02 %)
     
  • Dow Jones

    33 730,89
    -268,15 (-0,79 %)
     
  • EUR/USD

    1,0050
    -0,0042 (-0,41 %)
     
  • Gold future

    1 764,80
    -6,40 (-0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    21 331,93
    -2 186,07 (-9,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    508,03
    -33,57 (-6,20 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,24
    -0,26 (-0,29 %)
     
  • DAX

    13 580,83
    -116,58 (-0,85 %)
     
  • FTSE 100

    7 554,98
    +13,13 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    12 743,94
    -221,40 (-1,71 %)
     
  • S&P 500

    4 236,40
    -47,34 (-1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,81 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1821
    -0,0111 (-0,93 %)
     

Solutions 30 : la valeur manque de support

Son actualité. Le leader européen de l’assistance aux nouvelles technologies à distance accuse le septième plus fort recul de l’indice SBF 120 depuis le début de l’année, avec un cours divisé par deux. Après avoir perdu 82% de sa valeur depuis son plus-haut historique touché fin 2020, l‘action est retombée à un plancher de cinq ans et demi. C’est peu dire que cette ancienne valeur vedette n’électrise plus les investisseurs. Après avoir été sévèrement attaqué sur fond de soupçons de fraude et d’absence de certification des comptes 2020, Solutions 30 déçoit désormais sur ses performances financières. Alors qu’il avait enregistré de façon ininterrompue une décennie de croissance à deux chiffres, le groupe a vu sa dynamique profitable ralentir l’an passé, avec des revenus de 874 millions (+6,7%) et un repli de 22,7% de son excédent brut d’exploitation. Au premier trimestre, ses facturations ont même baissé de 1,1%, avec une chute de 17,9% en France. Premier actionnaire avec 17% du capital, le président Gianbeppi Fortis n’anticipe le retour à une activité plus porteuse qu’à partir du second semestre. Malgré une croissance interne en panne, il relance une politique plus active d’acquisitions : l’ex-PC 30 négocie le rachat d’Energygo, un spécialiste français de la rénovation énergétique dont le chiffre d’affaires s'est élevé à 53 millions d’euros l’an passé. Notre analyse Faute de visibilité, la confiance a du mal à revenir sur Solutions 30. La valeur pourrait rester sous pression à court terme dans la mesure où son éventuel intérêt spéculatif s’est estompé. La récente remontée des taux compromet, en effet, la possibilité d’une OPA d’un fonds d’investissement. En avril, Bloomberg avait évoqué le nom de Bain Capital, sans que cela ne débouche sur une offre formelle du géant américain. Nous demeurons prudents sur le titre, qui a Cliquez ici pour lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles