La bourse ferme dans 1 h 27 min
  • CAC 40

    5 800,79
    +17,38 (+0,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 365,12
    +16,52 (+0,49 %)
     
  • Dow Jones

    29 499,70
    -90,71 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    0,9668
    -0,0020 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 652,70
    -2,90 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    19 825,76
    +111,35 (+0,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    439,72
    +6,62 (+1,53 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,59
    +0,85 (+1,08 %)
     
  • DAX

    12 335,21
    +51,02 (+0,42 %)
     
  • FTSE 100

    6 995,91
    -22,69 (-0,32 %)
     
  • Nasdaq

    10 977,48
    +109,56 (+1,01 %)
     
  • S&P 500

    3 697,65
    +4,42 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,0845
    -0,0012 (-0,11 %)
     

Solide aux Etats-Unis, Motorola veut s'imposer de nouveau en Europe

Solide sur le marché américain, la marque phare des années 1990, filiale du chinois Lenovo, tente de s'imposer de nouveau en Europe.

Le retour au premier plan d'une ex-star de la tech est loin d'être un long fleuve tranquille. Totalement dépassé par l'arrivée des smartphones il y a quinze ans, , acteur phare des téléphones mobiles à la fin des années 1990, croit aujourd'hui dur comme fer dans son come-back.

"Motorola est unique, même si nous avons été une belle endormie, concède Fabio Capocchi, directeur Europe et Moyen-Orient du constructeur. Tout le monde connaît notre slogan “Hello Moto” ainsi que notre logo. Peu de nos concurrents peuvent en dire autant."

Grâce au retrait de , la marque a doublé sa part de marché cette année. L'héritage demeure donc, malgré les changements d'actionnaires successifs: Google en 2011, puis le trois ans plus tard. Et Motorola se donne des objectifs ambitieux avec, notamment, une part de marché de 5% en Europe d'ici à la fin d'année. Une gageure pour la marque qui ne pèse plus que 2% du marché français.

Après s'être concentrée en priorité sur la Grèce, la Bulgarie ou l'Italie, elle revient petit à petit dans l'Hexagone depuis près de deux ans, où sa part de marché n'était que de 0,4% avant son redémarrage.

Une équipe d'une douzaine de personnes y a été constituée. "Nous ciblons le grand public avec des produits d'un bon rapport qualité prix, développe Camille Castinel, directrice marketing France. Nous commençons par des volumes importants, grâce à notre gamme G, autour de 300 euros, avant de monter en gamme."

Après avoir relancé, en 2019, son mythique téléphone à clapet Razr, vendu 1.599 euros, le constructeur compte sur sa gamme Edge pour conquérir le segment premium, avec notamment le dernier Edge 30 Pro à 799 euros. Motorola réalise la moitié de son chiffre d'affaires avec les opérateurs, grâce aux accords passés avec Orange, Bouygues Telecom et Free. Il est également très présent dans la grande distribution, comme dans les magasins Leclerc et Carrefour.

Le siège de Motorola, à Chicago. Derrière Samsung et Apple, la marque se hisse sur le podium en Amérique.
Le siège de Motorola, à Chicago. Derrière Samsung et Apple, la marque se hisse sur le podium en Amérique.

Le siège de Motorola, à Chicago. Derrière Samsung et Apple, la marque se hisse sur le podium en Amériqu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi