La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 178,39
    +687,50 (+2,33 %)
     
  • Nasdaq

    11 113,81
    +298,38 (+2,76 %)
     
  • Nikkei 225

    26 992,21
    +776,42 (+2,96 %)
     
  • EUR/USD

    0,9970
    +0,0143 (+1,46 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • BTC-EUR

    20 069,51
    +433,56 (+2,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    454,62
    +9,19 (+2,06 %)
     
  • S&P 500

    3 771,47
    +93,04 (+2,53 %)
     

Soldes: à partir de quel rabais le consommateur se laisse-t-il tenter?

·2 min de lecture

EXCLUSIF - Selon une étude Bonial, l'immense majorité des Français se montrent sensibles aux promotions. Mais à partir de quel niveau de réduction de prix craquent-ils pour un article qu'ils n'avaient pas prévu d'acheter initialement?

-30%? -50%? -70%? Cette année encore, les soldes d'été ont été reportés, mais d'une semaine seulement, . Et cette année encore, la période sera cruciale pour les commerçants . Mais les consommateurs vont-ils se laisser tenter? Alors que les soldes semblent perdre régulièrement de l'intérêt auprès des Français, noyés dans l'accumulation des offres spéciales et ventes privées tout au long de l'année, une étude du spécialiste du drive-to-store Bonial (groupe Axel Springer) montre que les Français restent sensibles aux promotions en période de soldes ou non, et tout particulièrement dans le secteur de la mode et accessoires.

Lire aussi

Mais à quel niveau de rabais se laissent-ils convaincre d'acheter un article qu'ils n'avaient pas l'intention d'acquérir initialement? En période soldes, le seuil se situe principalement entre 40% et 59% de rabais. Ainsi, 18% des personnes interrogées affirment qu'une réduction de prix jusqu'à 30% leur suffirait pour craquer pour un article de mode ou accessoire mais 40% ne le feraient qu'avec une réduction entre 40% et 59%, et 28% que pour une promotion entre 60% et 79%. Une situation peu ou prou identique dans les autres secteurs (cosmétiques et parfums, électronique et électroménager, ameublement et décoration, bricolage, culture et loisirs ou encore sport): un consommateur sur trois estime qu'une réduction de 40% à 59% l'inciterait à l'achat. Seul le secteur des vins et spiritueux fait office d'exception puisque un sur quatre déclare qu'il craquerait dès une réduction inférieur à 40%.

Le prix, principal critère d'achat des Français

Sur le secteur tout particulièrement sensible aux promotions de la mode et accessoires, les jeunes de 18 à 24 ans se révèlent extrêmement exigeants en période de soldes. A peine un sur dix se laisserait tenter par un article affichant une promotion inférieure à 50%. Mais 43% estiment qu'une réduction de 50% à 59% les inciterait à l'achat. Il faut dire que le prix reste le premier critère d'achat des Françai[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi