Publicité
Marchés français ouverture 5 h 20 min
  • Dow Jones

    38 949,02
    -23,39 (-0,06 %)
     
  • Nasdaq

    15 947,74
    -87,56 (-0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    38 935,67
    -272,36 (-0,69 %)
     
  • EUR/USD

    1,0838
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    16 588,31
    +51,46 (+0,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 764,68
    +4 165,00 (+7,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 069,76
    -8,42 (-0,17 %)
     

Société générale : où va la banque en Bourse après une coupe sombre dans l’emploi à La Défense ?

Société générale : où va la banque en Bourse après une coupe sombre dans l’emploi à La Défense ?

Société générale est dans le rouge vif, à la Bourse de Paris, ce lundi. Après avoir brièvement salué à l’ouverture de la séance de Bourse l’annonce de la suppression de presque 5% de ses effectifs à La Défense (soit environ 1% des emplois au niveau mondial, ce qui aura un impact positif sur les coûts), l’action de la banque au logo rouge et noir a perdu presque 1,5%. Près de 947 emplois seront sabrés, essentiellement dans les services centraux, les fonctions supports (back office et informatique), la banque d'investissement et le conseil, la direction financière et les ressources humaines. C’est davantage que les 880 postes supprimés en France au pôle banque de financement et d’investissement de Société générale en 2012, pendant le mandat de Frédéric Oudéa.

Un «séisme», dénonce un délégué CGT, qui juge le plan de suppressions d’emplois «violent», «inacceptable» et «inquiétant». Un responsable syndical estime de son côté que ce «traumatisme» est révélateur d’un manque de vision pour dégager davantage de produit net bancaire (PNB, différence entre les produits et les charges d'exploitation bancaire). Des suppressions d’emplois massives qui pourraient bien traduire une faiblesse de l’activité et des perspectives de profits, s’inquiètent de nombreux actionnaires et analystes financiers. Autrement dit, un possible bien mauvais signal adressé au marché, alors que les comptes de 2023 seront publiés ce jeudi 8 février 2024.

Le plan de suppressions d’emplois annoncé est d’une ampleur deux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Snapchat : c’est l’hécatombe, plus de 500 salariés de la maison mère mis sur la touche
CAC 40 : la Bourse en hausse, LVMH, Hermès et Kering à surveiller après les soutiens en Chine
IKKS prévoit la fermeture de dizaines de magasins et une coupe drastique des effectifs
La folle ascension de Taylor Swift, prodige de la country devenue pop star richissime
Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) en établissements de santé, cabinets dentaires et maisons médicales : conformité légale et enjeux essentiels