La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 296,38
    +276,72 (+1,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2274
    +0,0013 (+0,11 %)
     

Société Générale: Frédéric Oudéa annonce qu'il ne sera pas candidat à sa succession

A la tête de Société Générale depuis quatorze ans, Frédéric Oudéa, annonce qu'il ne sera "pas candidat" à sa succession en 2023.

A la tête de depuis quatorze ans, Frédéric Oudéa, annonce ce mardi à l'assemblée générale du groupe bancaire qu'il ne sera "pas candidat" à sa succession en 2023, à l'issue de son mandat. "Le conseil d'administration entend tout mettre en oeuvre pour que cette transition soit pleinement réussie", a déclaré ensuite Lorenzo Bini Smaghi, président du conseil d'administration de la banque.

"Concernant la succession, le processus a été lancé, je ne peux en dire plus à ce stade", a ajouté Lorenzo Bini Smaghi, tandis que la question de la succession est depuis longtemps un sujet sensible. En interne, plusieurs noms circulent dont celui de Sébastien Proto, qui orchestre l'épineuse fusion des réseaux Société Générale et Crédit du Nord, ainsi que celui de Slawomir Krupa, patron des activités de financement et d'investissement.

de banque en Europe. Catapulté en pleine tempête à la tête de la Société Générale, en 2008, après une perte de 4,9 milliards d'euros liée aux transactions effectuées par le trader déchu Jérôme Kerviel, Frédéric Oudéa a surmonté près de 15 années de crises et scandales. Dernière en date: il a dû piloter la cession de la filiale russe Rosbank, finalement annoncée mi-avril et qui devrait conduire à un impact négatif de 3,1 milliards d'euros dans les comptes.

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles