Société Générale : Fitch ne change rien !

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
GLE.PA43,190,54

En clôture de marché, l'action Société Générale (Paris: FR0000130809 - actualité) redonne 1,5% à 24,62 Euros. Sur cette semaine rythmée par la publication des comptes du 3ème trimestre, l'établissement financier redonne 3%.

Dans une note, Fitch Ratings a, aujourd'hui, considéré que l'information financière du 3ème trimestre affiche une hausse de rentabilité, mais "ne délivre pas d'information susceptible d'entraîner une révision des notes de crédit". Selon l'évaluation de l'agence, Société Générale a réalisé un résultat opérationnel de 1,1 Millard d'Euros sur le trimestre, soit 17% de plus qu'au second trimestre. Les progrès observés pour la banque de financement et d'investissement (CIB) sont "positifs" malgré la volatilité de ce pôle. En conclusion, l'agence de notation estime qu'il n'y a pas lieu de modifier les notes de la banque de La Défense.

Au 3ème trimestre, Société Générale a dégagé un résultat net part du Groupe de 85 Millions d'euros. Le Produit net bancaire est de 5,397 MdsE. Pour les 9 premiers mois, le bénéfice net part du groupe se monte à 1,25 MdE avec un PNB de 17,98 MdsE. La banque assure poursuivre sa stratégie de transformation, "en particulier les efforts de réduction du profil de risque et d'optimisation du portefeuille d'actifs du Groupe". Ainsi, le programme de cessions de crédits de la BFI atteint ses objectifs, à 16 MdsE d'actifs cédés depuis juin 2011. Notamment, les cessions et amortissements ont permis de réduire le portefeuille d'actifs gérés en extinction d'un tiers depuis fin juin 2012 et de près des deux tiers depuis fin juin 2011. En particulier, les encours du portefeuille d'actifs gérés en extinction "non-investment grade" ont été ramenés à 3,2 MdsE au 17 octobre 2012. Parallèlement, le Groupe a annoncé la signature d'accords en vue de la cession de certaines filiales et participations, dont celle de sa filiale de banque de détail en Grèce, Geniki, et de sa filiale de gestion d`actifs aux Etats-Unis, TCW.

Les encours pondérés du Groupe baissent de -5,4 MdsE sur le trimestre (-12,2 MdsE sur les 9 premiers mois de l'année). Grâce à cette stratégie d'optimisation, et à la mise sous contrainte de ressources des métiers, le ratio Core Tier 1 du Groupe atteint 10,3% selon les règles 'Bâle 2.5' à fin septembre 2012, en progression de +39 points de base en un trimestre et de +125 points de base au cours des neuf premiers mois de l`année.

Les efforts de réduction des coûts engagés par le Groupe se traduisent dans la baisse significative des frais de gestion, en net retrait de -2,8% par rapport au T3 2011 et de -3,4% sur les 9 premiers mois de l'année 2012. Le coût du risque commercial est maîtrisé, à 71 points de base au 3ème trimestre (75 points de base au 2ème trimestre 2012). Ainsi, le résultat net part du Groupe sous-jacent s'élève à +856 ME sur le trimestre et à +2,823 MdsE pour 9 mois.

"Avec un résultat net part du Groupe sous-jacent de 856 ME au 3ème trimestre, les métiers du Groupe prouvent une fois de plus leur résilience et leur capacité à générer du capital. La qualité de nos portefeuilles et l`attention portée au pilotage de nos risques nous permettent de limiter le coût du risque dans un contexte économique tendu. Nous restons mobilisés au service de nos clients, et confiants dans notre capacité à faire face aux défis posés par un environnement économique dégradé en Zone Zuro et par les nouvelles exigences réglementaires. La solidité de nos métiers associée à nos efforts de réduction de notre profil de risque et de maîtrise des coûts nous permet de confirmer notre capacité à atteindre notre objectif de ratio Core Tier 1 en capital réglementaire Bâle 3, compris entre 9 et 9,5% à fin 2013" commente Frédéric Oudéa, Président-Directeur général.

Actualités relatives :