Publicité
La bourse ferme dans 1 min
  • CAC 40

    7 629,33
    +57,76 (+0,76 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 911,58
    +31,16 (+0,64 %)
     
  • Dow Jones

    38 758,00
    -20,10 (-0,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0742
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    2 340,20
    +11,20 (+0,48 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 189,55
    -649,01 (-1,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 318,00
    -71,41 (-5,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,58
    +1,25 (+1,56 %)
     
  • DAX

    18 122,26
    +54,05 (+0,30 %)
     
  • FTSE 100

    8 192,61
    +50,46 (+0,62 %)
     
  • Nasdaq

    17 821,45
    -35,57 (-0,20 %)
     
  • S&P 500

    5 474,55
    +1,32 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    38 482,11
    +379,67 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    17 915,55
    -20,57 (-0,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,2692
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Société générale, Crédit agricole, BNP Paribas… Fusions en vue pour les banques ?

Société générale, Crédit agricole, BNP Paribas… Fusions en vue pour les banques ?

Crédit agricole, BNP Paribas, Société générale… Les banques françaises et européennes ont connu une nette remontée en Bourse ces derniers mois, sur fond d’espoirs pour la croissance économique européenne et de perspectives de profits favorables. En outre, de nouvelles rumeurs de rapprochements ont porté les actions de certains établissements régulièrement cités comme des cibles potentielles, tels que Société générale. Crédit agricole et BNP Paribas sont de leur côté souvent considérés comme des acquéreurs potentiels de plusieurs banques européennes.

Créer des banques de très grande envergure en Europe aurait de multiples intérêts, juge Thomas Fonsegrive, partner chez Marigny Capital, interrogé par Capital. En effet, la constitution de géants bancaires transfrontaliers sur le Vieux Continent permettrait aux établissements financiers concernés de dégager des synergies et de se diversifier, tant géographiquement que d’un point de vue métiers (banque d’affaires, banque de détail,...), lissant ainsi les risques sur l’activité.

Et la constitution de tels établissements serait aussi un facteur de stabilité et de sécurité pour les clients particuliers. Il est en effet rassurant d’être le client d’une banque de taille systémique, too big to fail (c’est-à-dire trop grosse pour que les autorités puissent se permettre de la laisser faire faillite), fait valoir l’expert. De tels titans européens constitueraient en outre des acteurs de poids plus à même de rivaliser avec les géants bancaires (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Starship : suivez en direct le quatrième vol de la fusée d’Elon Musk
Bourse : le CAC 40 dopé par les espoirs de baisses des taux de la BCE et de la Fed
Rémy Cointreau va relever ses prix, rebond en Bourse du géant des spiritueux
Nvidia : après le CAC 40, le n°1 de l’IA double Apple en Bourse
JO 2024 : en difficulté, l'équipementier Le Coq Sportif s'efforce de rassurer sur les livraisons