Publicité
La bourse ferme dans 1 h 48 min
  • CAC 40

    7 936,35
    +8,92 (+0,11 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 891,17
    +13,40 (+0,27 %)
     
  • Dow Jones

    38 934,83
    -61,56 (-0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0811
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    2 061,30
    +6,60 (+0,32 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 065,07
    -1 263,02 (-2,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,64
    +1,38 (+1,76 %)
     
  • DAX

    17 750,06
    +71,87 (+0,41 %)
     
  • FTSE 100

    7 667,75
    +37,73 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    16 122,35
    +30,42 (+0,19 %)
     
  • S&P 500

    5 098,00
    +1,73 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2616
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Société Générale : 900 postes bientôt supprimés ?

Florence Piot/Adobe Stock

Les fonctions centrales du groupe à La Défense, près de Paris, et l'informatique devraient être principalement concernées, selon le quotidien économique Les Échos. La Société Générale emploie quelque 56 000 personnes en France, sur 117 500 dans le monde. S'il se confirmait, ce plan de suppression de 900 postes serait le premier de Slawomir Krupa, directeur général de la banque depuis mai 2023. Et son ampleur serait quasiment doublée par rapport aux informations publiées le 19 janvier par l'agence Bloomberg, qui avait fait état d'un plan prévoyant plus de 500 postes supprimés.

Slawomir Krupa cherche à relancer la banque après une quinzaine d'années en dents de scie sous la houlette de Frédéric Oudéa, rythmées par les crises et les scandales (conséquences de l'affaire Kerviel, mise en cause de la banque dans l'affaire Panama Papers ou encore perquisition l'an dernier au siège sur le dossier "cumcum"...). La banque avait ainsi rendu public le 18 septembre un objectif de 1,7 milliard d'euros d'économies à horizon 2026 (par rapport à 2022), lors de la présentation des orientations stratégiques de la banque par M. Krupa, mal accueillie en Bourse. Ce chiffre intégrait des économies déjà annoncées, comme celles générées par la fusion entre les deux réseaux de banque de détail en France, Société Générale et Crédit du Nord, et par le rachat de Leaseplan par la filiale de crédit-bail automobile ALD.

La fusion des réseaux de la Société Générale et du Crédit du Nord s'accompagne d'une réduction (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Société générale veut se séparer de sa néobanque dédiée aux pros Shine
Stellantis : 600 emplois d’intérim supprimés en Alsace, le marché auto européen se dégrade
Atos : la crise du géant informatique sera bientôt examinée par le Sénat
Commissions «non justifiées» : la Société Générale écope d'une très lourde amende
Bourse : CAC 40, LVMH, Société générale, Safran… au programme de Momentum cette semaine