La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 728,82
    +63,07 (+0,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

A Sochaux, Stellantis rétrécit drastiquement son usine historique pour la rendre plus performante

L. Vadam/Photopqr/ L'Est Republicain /Maxppp

REPORTAGE - Le plus ancien site automobile français a 110 ans. Berceau de Peugeot à Sochaux, l'usine s'offre aujourd'hui une nouvelle jeunesse. A la clé de ce tournant stratégique, une petite révolution avec un sacré compactage des surfaces! Pour une meilleure productivité. Mais aussi une forte réduction des effectifs à 6.200 personnes, contre 10.400 en 2013, et 42.000 en… 1975.

110 ans, c’est le bel âge pour se renouveler. Le plus vieux site automobile français a ainsi ouvert ses portes ce lundi 5 septembre à la presse pour lui présenter sa révolution industrielle. Une transformation complète qui a permis à Sochaux (Doubs) de se réinventer moyennant 200 millions d’euros d’investissement et en réduisant ses surfaces de manière draconienne. Le site berceau de en Franche-Comté "s’étend aujourd’hui sur 165 hectares, contre 210 il y a dix ans, avec 490.000 mètres carrés couverts contre 725.000 l’époque", résume Christophe Montavon, son directeur. Ca, c’est du compactage! Cinq années de travail ont été nécessaires pour mettre en oeuvre une nouvelle organisation du flux de production, ramené de deux à une seule ligne en trois équipes pour fabriquer les SUV compacts Peugeot 3008 et 5008. C’est la transformation la plus importante depuis 1930, annonce l’usine. "Les économies d’énergie ont été ainsi réduites de 20%, celles de chauffage divisées par deux", annonce Arnaud Deboeuf, directeur industriel de .

Un nouvel atelier d’emboutissage a été lancé en 2019, avec une ligne polyvalente et flexible permettant de fabriquer différentes pièces en un seul coup de presse pour un investissement spécifique de 33 millions d’euros. Le , hier installé dans cinq ateliers différents, a été repositionné cette année au coeur du site sur un seul bâtiment. La surface du seul assemblage est passée de 250.000 à 100.000 mètres carrés. Le flux de distribution de pièces sur la ligne a été automatisé avec 250 chariots filoguidés et "buttlers" fonctionnant par codes-barres et pouvant pivoter à 360 degrés. Les pièces envoyés par les fournisseurs sont, elles, gérées par un transstockeur de 25 mètres de haut, comme dans la pharmacie ou l’agroalimentaire, capable de les gérer en temps réel, soit 130 palettes à l’heure. Une avancée en termes de gestion qui a entraîné au passage "une réduction des effectifs de logistique au montage de 20-25%", selon une source officieuse.

Réinté[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi