Marchés français ouverture 3 h 58 min
  • Dow Jones

    34 086,04
    +368,95 (+1,09 %)
     
  • Nasdaq

    11 584,55
    +190,74 (+1,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 381,02
    +53,91 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0866
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    21 905,08
    +62,75 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    21 287,90
    +90,97 (+0,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    524,33
    +5,54 (+1,07 %)
     
  • S&P 500

    4 076,60
    +58,83 (+1,46 %)
     

Sobriété énergétique : la consommation de gaz a reculé de 10,8% selon GRTgaz

© PublicDomainesPictures / Pixabay

Les nombreux appels à la sobriété énergétique semblent avoir été entendus. Après la consommation d'électricité, c'est celle du gaz qui est en net recul de 10,8% selon GRTgaz.

Alors que la présidente de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) Emmanuelle Wargon a confirmé que la France ne devrait pas connaître de coupures d'électricité ciblées avant la mi-janvier, le risque de délestages sur le réseau de gaz semble lui aussi s'éloigner un peu plus. L'Hexagone a brûlé 10,8% de gaz en moins depuis le 1er août par rapport à la même période de 2018, indique le gestionnaire des gazoducs français GRTgaz mercredi.

Lire aussiLes réserves françaises de gaz sont pleines en préparation de l'hiver

Ce chiffre, arrêté au 25 décembre, évalue la quantité de gaz qui aurait été consommée si les températures avaient été alignées avec les normales de saison, et permet de rendre compte des véritables changements de comportement des particuliers et des entreprises, appelés chaque jour à la sobriété énergétique cet hiver. En données brutes, la baisse est de 11,8%.

Une baisse qui semble bien partie pour durer puisque, le 14 décembre, le premier tableau de bord de l'hiver de GRTgaz, indiquait déjà un recul de 10,5%.

Des chiffres "faussés" par la consommation des centrales

En réalité, la sobriété est encore plus marquée, car les centrales électriques à gaz tournent à plein régime pour compenser les nombreux arrêts de réacteurs nucléaires en France en ce moment et celles-ci ont consommé 42,6% de gaz en plus sur la période, rapporte GRTgaz. Si l'on exclut la consommation de ces centrales, la baisse de consommation de gaz observée pour la France est ainsi de 16,9% en données corrigées du climat, et de 18,1% en données brutes.

"Cette baisse résulte d’une réduction significative des consommations des distributions publiques et des grands industriels", "elle est compensée en partie par une plus forte sollicitation des centres électriques au gaz pour assurer l'équilibre du système électrique", indique une note de GRTgaz qui accompagne le tableau.

GRTgaz publie chaque semaine un tableau de bord de la consommation de gaz pour l'hiver 2022-2023 afin d'apprécier l'e[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi