La bourse ferme dans 7 h 24 min
  • CAC 40

    6 895,61
    -29,79 (-0,43 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 045,24
    -19,75 (-0,49 %)
     
  • Dow Jones

    31 861,98
    -384,62 (-1,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,0667
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 003,10
    +29,60 (+1,50 %)
     
  • Bitcoin EUR

    26 699,73
    +1 320,19 (+5,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    618,52
    +46,51 (+8,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,11
    -1,63 (-2,44 %)
     
  • DAX

    14 649,98
    -118,22 (-0,80 %)
     
  • FTSE 100

    7 262,67
    -72,73 (-0,99 %)
     
  • Nasdaq

    11 630,51
    -86,79 (-0,74 %)
     
  • S&P 500

    3 916,64
    -43,64 (-1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    26 945,67
    -388,12 (-1,42 %)
     
  • HANG SENG

    19 000,71
    -517,88 (-2,65 %)
     
  • GBP/USD

    1,2210
    +0,0035 (+0,29 %)
     

La SNCF veut déployer son offre Ouigo en Italie d'ici 2026

alxpin

La SNCF voit grand. Après avoir conquis le marché espagnol, la société de chemin de fer français lorgne désormais sur l'italien. Ainsi, on pourrait bien retrouver dans quelques années des trains Ouigo prochainement sur les lignes Turin-Milan-Rome-Naples et Turin-Venise, rapporte Le Parisien, le 15 mars 2023. De son côté, SNCF Voyageurs, contactée par le quotidien régional, préfère botter en touche : "Aucune décision n’est prise et nous ne confirmons aucune information. Nous sommes déjà présents en Italie, avec la liaison Paris-Milan, mais rien n’est décidé au-delà."

En interne, ce n’est pas le même son de cloche. Le projet serait bien à l’étude. Un nom de code a même été trouvé pour en parler : "Projet Allegro". Un document confidentiel concernerait les objectifs de ce "Projet heureux". Nos confrères ont pu le constater. Ainsi, la direction de la SNCF ambitionnerait de proposer 13,5 allers-retours par jour sur ces lignes. Dans le même temps, la ligne Paris-Milan ne verrait plus que deux allers-retours par jour, contre trois quotidiens aujourd’hui. En outre, le document fait mention d’une "montée en charge de l’offre" progressive qui "se ferait […] entre juin 2026 et mars 2028".

Du côté des syndicats, on tire la sonnette d’alarme. Une guerre ouverte serait ainsi déclarée avec la compagnie italienne Trenitalia, qui a déjà investi le marché français, plus précisément sur la ligne Paris-Lyon. Contactée par Le Parisien, une source syndicale s’inquiète : "Ce projet de développement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

T-mobile met la main sur la société de téléphonie d’un célèbre acteur américain
Paribas, Société générale… les banques rouge vif en Bourse, le CAC 40 plonge
Bonne nouvelle pour la croissance mondiale
Credit suisse rechute lourdement en Bourse
Banques : après le choc Credit suisse, la BCE se réunit pour faire le point