La bourse est fermée

La SNCF va devenir "une entreprise à part entière" ce 1er janvier

La SNCF s'apprête à changer de statut. Avec un organigramme encore incomplet, la compagnie ferroviaire nationale doit se transformer mercredi 1er janvier en une société anonyme qui n'embauchera plus ses nouvelles recrues au statut de cheminot. Cette étape clef de la réforme ferroviaire de 2018 passe presque inaperçue, en pleine grève. Le gouvernement avait remporté une victoire remarquée en faisant passer sa "loi pour un nouveau pacte ferroviaire" au printemps 2018, après une longue grève de trois mois --deux jours tous les cinq jours-- menée par l'ensemble des syndicats de cheminots.

"Les syndicats (...) en ont ressenti une forme d'aigreur, de frustration assez forte, qui fait partie du paysage", observait il y a quelques semaines le nouveau patron du groupe public, Jean-Pierre Farandou. Et cette aigreur explique sans doute la détermination de nombreux cheminots dans leur lutte contre la réforme des retraites, un mouvement qui perturbe très fortement la circulation des trains depuis le 5 décembre. Actuellement établissement public à caractère industriel et commercial (Epic), la SNCF va devenir mercredi une société anonyme à capitaux publics, qui détiendra la totalité des titres de SNCF Réseau et SNCF Voyageurs, sans possibilité de les céder. Ces deux entités seront également des sociétés anonymes.

>> A lire aussi - Les gros couacs de communication de la SNCF

Le changement est d'importance puisqu'il fait du groupe "une entreprise à part entière", pour reprendre l'expression de son ancien patron Guillaume Pepy. Il devra notamment gérer ses investissements, éviter les pertes, maîtriser sa dette, et est --en théorie du moins-- susceptible de faire faillite. L'Etat actionnaire exige de la SNCF qu'elle fasse de sérieuses économies pour être plus compétitive, dans un contexte d'ouverture du rail à la concurrence. Bercy va en contrepartie reprendre 35 milliards d'euros de la dette de SNCF Réseau (sur plus de 50 milliards). SNCF Réseau (qui gère les infrastructures) garde à peu

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Réforme des retraites : une grève plus longue que le record de 1986-1987 à la SNCF !
Des incendies “hors de contrôle” en Australie, situation “chaotique”
Conciliateur fiscal départemental : rôle et saisine
Carlos Ghosn : l'ancien patron avait deux passeports français
Nouveau record de livraisons pour Airbus qui redevient numéro un mondial