La bourse ferme dans 1 h 1 min
  • CAC 40

    6 680,66
    +15,46 (+0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 939,23
    +3,72 (+0,09 %)
     
  • Dow Jones

    33 900,19
    +50,73 (+0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0373
    +0,0029 (+0,28 %)
     
  • Gold future

    1 768,90
    +13,60 (+0,77 %)
     
  • BTC-EUR

    15 813,35
    +107,01 (+0,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    387,32
    -1,40 (-0,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,04
    +1,80 (+2,33 %)
     
  • DAX

    14 358,52
    -24,84 (-0,17 %)
     
  • FTSE 100

    7 527,26
    +53,24 (+0,71 %)
     
  • Nasdaq

    11 073,54
    +24,04 (+0,22 %)
     
  • S&P 500

    3 972,53
    +8,59 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • GBP/USD

    1,2011
    +0,0046 (+0,39 %)
     

SNCF : les recrutements de conducteurs vont s'accélérer

Nicolas Sandanassamy/Capital

Le ministre délégué aux Transports, Clément Beaune, a promis lundi d'"accélérer les formations et les recrutements" pour faire face à la pénurie de conducteurs SNCF, qui engendre de nombreuses suppressions de trains express régionaux (TER), en particulier dans les Hauts-de-France. "Je ne vais pas vous dire que dès demain, tous les trains fonctionneront de manière idéale. En revanche (...) on va accélérer les formations et les recrutements de conducteurs", a déclaré le ministre en marge d'un déplacement à Dunkerque.

Le manque de conducteurs a contraint la SNCF à supprimer des TER dans plusieurs régions, notamment les Hauts-de-France, où 136 trains sont supprimés quotidiennement depuis le 24 octobre, selon le président du conseil régional Xavier Bertrand. "Il y a à peu près 10% de réduction de l'offre" dans la région, a convenu M. Beaune. "Derrière un chiffre un peu global et froid, c'est parfois des heures d'attente", a-t-il ajouté, dénonçant une situation "ni acceptable, ni supportable".

Clément Beaune demande "à la SNCF un plan de résorption de ces difficultés le plus rapide possible", car "on ne peut pas vivre dans la galère pendant encore des mois", a-t-il souligné, affirmant qu'il s'entretiendrait "dans les prochaines heures" avec le président de l'entreprise publique, Jean-Pierre Farandou.

Pour M. Beaune, qui a rencontré M. Bertrand dans l'après-midi, "il doit y avoir un effort de mobilisation extrêmement fort de la SNCF", même "s'il n'y a pas de baguette magique pour résorber (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un avion low-cost dérouté à cause d'une panne de toilettes
Le Puy du fou a atteint un nombre record de visiteurs cette année
L'Autorité de la concurrence inflige à Essilor une lourde amende pour pratiques commerciales discriminatoires
Airbnb : après des plaintes, plus de transparence sur les frais cachés
CAC 40 : prudence sur les taux de la Fed, les élections de mi-mandat aux Etats-Unis attendues au tournant