La bourse est fermée

La SNCF prévoit encore 2000 suppressions de postes en 2018

1 / 2

La SNCF prévoit encore 2000 suppressions de postes en 2018

Après en avoir supprimé autant en 2017, la SNCF prévoit encore 2000 suppressions d'emplois en 2018. En particulier dans sa branche Mobilités, celle chargée de gérer les trains et les gares.

La SNCF prévoit encore de supprimer des emplois en 2018, environ 2.000 selon le projet de budget annuel présenté mercredi au comité central du groupe public ferroviaire, a-t-on appris auprès des syndicats, qui ont tous rendu un avis négatif.

Au total, 2.081 suppressions d'emplois sont prévues, dont 2.046 pour la branche SNCF Mobilités (-2,5% des effectifs) et 35 dans la holding de tête du groupe (-0,4%), les effectifs de la branche SNCF Réseau devant eux rester stables, selon le projet de budget. L'an dernier, le budget 2017 prévoyait déjà environ 2.000 suppressions de postes dans la branche Mobilités.

Baisse des effectifs dédiés à l'information voyageurs

L'entreprise publique compte actuellement quelque 148.000 salariés (hors filiales), répartis entre SNCF Mobilités (trains et gares), SNCF Réseau (construction et entretien des voies) et la holding de tête, qui pilote l'ensemble.

"Encore une fois, on a des plans de performance qui fonctionnent avec des économies passant par des suppressions d'emplois", a dénoncé l'Unsa.

La nette baisse des emplois au sein de SNCF Mobilités est "plus qu'inquiétante" car "on a besoin d'effectifs pour informer les voyageurs et faire face aux situations perturbées", d'autant que le chiffre d'affaires de cette branche est prévu "en hausse de 3,4%" en 2018, a expliqué Roger Dillenseger de l'Unsa.

Les quatre syndicats votent contre

En comité central, "les...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi