La bourse ferme dans 2 h 48 min
  • CAC 40

    6 532,20
    +8,76 (+0,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 760,87
    +11,52 (+0,31 %)
     
  • Dow Jones

    33 309,51
    +535,11 (+1,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,0344
    +0,0043 (+0,41 %)
     
  • Gold future

    1 811,00
    -2,70 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    23 902,56
    +871,48 (+3,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    582,93
    +51,71 (+9,73 %)
     
  • Pétrole WTI

    93,15
    +1,22 (+1,33 %)
     
  • DAX

    13 745,04
    +44,11 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 475,66
    -31,45 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    12 854,80
    +360,88 (+2,89 %)
     
  • S&P 500

    4 210,24
    +87,77 (+2,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    20 082,43
    +471,59 (+2,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2229
    +0,0010 (+0,09 %)
     

La SNCF poursuit son rétablissement avec un bénéfice de 928 M€ au premier semestre

AFP/Archives - STEPHANE DE SAKUTIN

Porté par un chiffre d'affaires en hausse de 27% sur les six premiers mois de l'année, le groupe SNCF a engrangé 928 millions d'euros de bénéfices sur la période. La filiale Geodis affiche des performances solides tandis que la locomotive du groupe, SNCF voyageurs voit ses revenus progresser de 36%. L'entreprise reste encore fortement endettée, à 24,3 milliards d'euros, en dépit d'une reprise de 10 milliards d'euros de dette par l'Etat-actionnaire.

La sortie du tunnel de la SNCF semble se confirmer. Après des années 2019 et 2020 dans le rouge écarlate - et notamment une perte de 3 milliards d'euros en 2020 - le groupe français annonce des bénéfices au 1er semestre 2022, à 928 millions d'euros, dans la lignée d'un résultat positif de 900 millions d'euros en 2021. Ces résultats sont tirés notamment par un chiffre d'affaires record, de l'ordre de 20,3 milliards d'euros, soit une hausse de 27%. Signe de la performance significative de la SNCF, ces revenus sur les six premiers mois de l'année sont supérieurs de 14% au niveau d'avant-crise, en 2019. Le groupe se rapproche de son Ebidta d'il y a 3 ans, atteignant ce semestre 15%, contre 16% en 2019.

La SNCF reste toutefois fortement endettée, à 24,3 milliards d'euros, malgré un recul de plus de 12 milliards d'euros. Et pour cause : le 31 décembre dernier, l'Etat-actionnaire a effacé une ardoise de 10 milliards d'euros.

Le trafic voyageur se rapproche de ses niveaux de 2019

La locomotive du groupe, SNCF Voyageurs, retrouve des couleurs après deux exercices tamponnés par le Covid-19. Elle apporte 8,4 milliards d'euros de revenus en groupe soit un chiffre d'affaires en hausse de 36% sur un an. Une performance qui ne permet toutefois pas de retrouver le niveau du premier semestre 2019. L'entité affiche encore un recul de 4% par rapport à cette période référence. SNCF Voyageurs, malgré de nouvelles perturbations liées au nouveau variant Omicron, a pu compter sur le retour de la clientèle loisir, notamment dans le TGV. Et également un rebond de celle "business", même si elle n'a pas retrouvé ses standards d'avant-crise. Alors qu'en 2019 sa clientèle professionnelle représentait 20% de ses 120 millions de voyageurs TGV par an et 40% de son chiffre d'affaires, la crise sanitaire a fait plonger ce segment en 2020 (-60%).

Autre entité du groupe qui tire la croissance : Geodis. Le logisticien Geodis a poursuivi son essor avec un chiffre d'affaires en hausse de 34% sur un an, à [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles