Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    55 045,98
    +1 434,13 (+2,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 252,49
    +53,92 (+4,50 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2989
    +0,0074 (+0,58 %)
     

SNCF : un passager verbalisé 270 euros pour avoir échangé sa place avec un autre voyageur

Kévin Comte

Un geste de bonté qui se transforme en… verbalisation. C’est la situation vécue par un usager de la LGV Sud-Est de la SNCF lundi 4 mars. Tout commence dans le TGV reliant Paris à Lyon. Un Lyonnais de 25 ans qui détient un billet en seconde classe est alors abordé par un père de famille qui souhaite voyager aux côtés de son fils, a repéré BFMTV. Problème, il dispose d’un billet en première classe. Le jeune homme accepte volontiers de changer sa place. Mais la situation va s’envenimer lorsque les contrôleurs vont passer vérifier les billets.

Interrogé par Actu Lyon, il raconte : «J’avais échangé ma place avec un père qui voulait rester à côté de son fils. On m’a dit : “Désolé monsieur, ça ne va pas être possible.”» Les contrôleurs lui indiquent alors qu’ils souhaitent le verbaliser. Cette mésaventure, le jeune voyageur va la raconter sur les réseaux sociaux. Un post sur le réseau social X qui a été vu, aujourd’hui, déjà plus de 10 millions de fois. «J'ai échangé ma place (que j'ai payée en seconde) avec la place d'un monsieur (qu'il a payée en première), car il voulait être à côté de son fils qui était en seconde […]. Eh bien, pour ces charmants contrôleurs, je voyage sans billet, 270 euros d'amende.» Selon lui, les contrôleurs l’auraient menacé d’une amende de 220 euros dans un premier temps.

Après une discussion avec les contrôleurs et le père de famille en voiture-bar, les agents de la SNCF n’auraient «rien voulu savoir». «Ils ont même menacé d’appeler les forces de l’ordre ou (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Qu'est-ce qu'un ETF actif, ce nouveau placement qui arrive en France ?
Assurance vie : les supports à privilégier pour booster sensiblement les rendements de votre contrat
Prix du gaz : douches, sèche-cheveux... les techniques des Français pour réduire leur facture
Frais bancaires 2024 : la banque la moins chère pour les retraités
Assurance vie : pourquoi vous devez à tout prix éviter un rachat total sur votre contrat