Marchés français ouverture 2 h 40 min
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 009,77
    +561,76 (+2,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,2090
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    27 981,51
    +262,84 (+0,95 %)
     
  • BTC-EUR

    40 923,56
    -1 400,91 (-3,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 357,12
    -30,78 (-2,22 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     

La SNCF et la Normandie expérimentent un train au colza

·1 min de lecture

Grande première pour un train en service commercial. Jusqu'en juin, la région Normandie et la SNCF vont tenter l'expérience de trains roulant au colza, sur la ligne Paris-Granville. Le recours au B100, un agrocarburant 100% végétal obtenu à partir de la transformation d'huile de colza, permet de réduire "d'environ 60%" les émissions de gaz à effet de serre des trains roulant habituellement au diesel, selon un communiqué commun de la région, de la SNCF et de Bolloré Energy. Cette dernière va fournir à la SNCF du B100 "produit en France par son partenaire Valtris Champlor, transformateur français de colza", selon la même source. C'est la première fois que cet agrocarburant est expérimenté sur un train en service commercial, selon le communiqué.

Le B100, qui permet en outre de réduire les émissions de particules fines et d'oxydes d'azote, est déjà proposé par Bolloré Energy notamment à des sociétés de transport routier de marchandises. Il offre une autonomie proche du gazole et ne peut être utilisé que par les professionnels du transport ayant leur propres dispositifs de stockage et de distribution, précise le communiqué. Son utilisation est "possible sans modification significative des rames". La SNCF propose entre trois et cinq trains par jour de Paris à Granville, un trajet qui dure un peu plus de trois heures. La société de chemin de fer a pour objectif de sortir du diesel d'ici 2035.

>> A lire aussi - Avec son comparateur de CO2, la SNCF veut jouer sur la fibre écologique

Interrogée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Boudé à Chypre, le vaccin AstraZeneca injecté aux ministres pour "envoyer un message de confiance” !
Le Danemark tire un trait définitif sur le vaccin AstraZeneca anti-Covid-19
Le Brexit a redonné sa "liberté" au Royaume-Uni, pour James Dyson
Une entreprise de Hong Kong s’attire les foudres de la Chine, avec ses caricatures
Face à “un mur de dette" pour les entreprises, la France étudie des étalements et annulations partielles !