Marchés français ouverture 8 h 31 min

SNCF : graves inquiétudes autour de la rénovation du réseau ferré

L'État a-t-il menti ? Si l’on se fie aux tableaux préparatoires au budget 2020 de SNCF Réseau, l’entité de la SNCF qui gère toute l’infrastructure (rails, quais, caténaires, aiguillages), l’État ne tient pas sa promesse d’investir 3 milliards d’euros pour financer le renouvellement du réseau ferré national. Consultés par Le Monde, ces documents révèlent qu'il manque presque 400 millions d’euros pour les travaux de régénération et de mise en conformité du réseau. Un déficit calculé par rapport aux engagements de la trajectoire financière prévue par le contrat de performance signé en avril 2017 entre l’État et SNCF Réseau.

Dans le détail, Le Monde révèle que le budget pour l’année prochaine du gestionnaire d’infrastructure prévoit qu’un montant de 2,77 milliards d’euros sera consacré au "renouvellement et à la performance". C'est une somme qui est certes en légère hausse par rapport à 2019 (+ 22 millions), mais si elle restait ainsi, on serait loin des 3 milliards annuels prévus pour la rénovation du réseau à partir de 2020 et jusqu’en 2026. Il s'agit de la date symbolique mise en avant par l’État et la SNCF pour montrer l’effort consenti par l'entreprise ferroviaire au profit du train et la volonté publique de relancer le système ferroviaire.

>> Lire aussi - SNCF : cette astuce pour payer moins cher votre billet de train

Concernant le budget qui devait être alloué à "la mise en conformité du réseau SNCF", il serait de 225 millions d'euros selon les documents de SNCF Réseau. C'est une augmentation notable de 30% par rapport aux 173 millions d’euros de 2019, mais c'est inférieur de 165 millions d’euros à la trajectoire financière prévue dans le contrat de performance 2017-2026. Ces budgets accordés aux travaux de mise en conformité des rails en France sont cruciaux, puisqu'ils permettent tous les travaux de sécurisation des voies (passages à niveau, traversées piétonnes), ainsi que les travaux d’adaptation des voies et des quais aux trains neufs. Une sécurisation indispensable

(...) Cliquez ici pour voir la suite