La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 152,54
    -63,36 (-0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

SNCF : Clément Beaune demande un "bouclier tarifaire" pour les billets de train

Flickr

Parce que les prix des billets de train devraient augmenter en 2023, du fait de l'explosion des prix de l'énergie, le ministre des Transports Clément Beaune a souhaité dimanche 6 novembre "que l'augmentation des billets de la SNCF soit en tout cas inférieure à l'inflation". "Et surtout que ceux qui ont besoin du train au quotidien, les plus modestes, les jeunes qui utilisent les Ouigo par exemple, soient protégés", a-t-il indiqué sur le plateau du Grand jury RTL-LCI-Le Figaro. Le ministre a demandé à la compagnie ferroviaire de "travailler en matière de prix des billets sur un bouclier tarifaire". Mi-septembre, le patron de la SNCF Jean-Pierre Farandou avait assuré que la facture d'électricité pour SNCF Voyageurs devrait augmenter de 1,6 à 1,7 milliard d'euros en 2023.

"Si on répercutait directement (cette hausse) sur le coût du billet, on serait amené à augmenter les billets de TGV de 10%", avait assuré M. Farandou, parlant d'un rapide "calcul de coin de table". Il avait également tenu à rassurer en promettant que la SNCF ne répercuterait "pas 100% des coûts sur les clients". Clément Beaune a également évoqué la hausse des prix des péages qui doit avoir lieu en 2023 et a dit espérer qu'elle se situe en deçà de l'inflation. "Il n'y aura pas d'augmentation de 7 à 8%, ce n'est pas possible", a promis le ministre.

"Ça sera une hausse plus importante certainement - parce qu'on a connu une inflation élevée - que les 2% de 2022, mais ce sera dans cette fourchette-là", soit entre 2 et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Inflation : les supermarchés et industriels ont rogné leurs marges pour contenir les prix de l'alimentaire
Transport en Île-de-France : Valérie Pécresse demande à la RATP un retour à 100% de l'offre d'avant-Covid
Pour Bruno Le Maire, l'UE doit apporter une réponse "unie et forte" face aux subventions massives des Etats-Unis
Jour J pour l'aide au fioul, une escroquerie massive de Bitcoin, les “métiers en tension”... Le flash éco du jour
Guerre en Ukraine : des condamnés à de lourdes peines bientôt dans les rangs des soldats russes