La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 856,79
    -73,77 (-0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

SNCF : voici les billets dont les prix vont augmenter en 2023

Julien Sarboraria

La SNCF a annoncé vendredi 18 novembre une augmentation des tarifs des TGV de 5% en moyenne à partir du 10 janvier 2023 pour affronter la hausse des coûts de l'énergie, lors d'une conférence de presse. Cette hausse concernera les billets achetés à la dernière minute ou les trajets les plus demandés ainsi que les trajets professionnels. Les tarifs des trajets Intercités vont également augmenter de 5%, sous réserve de validation par l'Etat. SNCF Voyageurs a cependant mis en place un "bouclier tarifaire" sur les billets pour les TGV Inoui, achetés à l'avance, qui n'augmenteront pas.

La grille des tarifs Ouigo (un TGV sur cinq) ne bougera pas non plus, ainsi que les tarifs maximum garantis par la carte Avantage ou les abonnements Max jeunes et senior, à 79 euros par mois. Sur un Paris-Rennes, par exemple, le billet Ouigo acheté à l'avance restera à 16 euros, l'Inoui à 20 euros et le billet acheté avec la carte Avantage à 39 euros maximum.

"Notre objectif est que les populations plus sensibles et les jeunes soient protégés" des augmentations, a expliqué le PDG de SNCF Voyageurs, Christophe Fanichet, en écho aux demandes du gouvernement. "Nous faisons face à une hausse importante de nos coûts pour 2023, de l'ordre de 13% malgré tous nos efforts de productivité et d'économie" en raison "notamment de la hausse du coût de l'énergie", a souligné M. Fanichet. SNCF Voyageurs "prendra à sa charge la moitié" de ces hausses, soit plusieurs centaines de millions d'euros, pour "protéger le pouvoir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Après les trains, les tarifs des billets d'avion vont aussi augmenter
Les promesses ambitieuses du futur casque de réalité augmentée du créateur de Pokémon Go
CAC 40 : la Bourse ignore l'avertissement de la Fed sur les taux, l'immobilier aux Etats-Unis attendu au tournant
Ce patron va exaucer le rêve d'une de ses salariés en lui offrant une maison
Twitter : les salariés démissionnent en masse après l'ultimatum d'Elon Musk