La bourse ferme dans 6 h 36 min

SNCF : cette astuce pour payer moins cher votre billet de train

Une plateforme met en relation les voyageurs pour obtenir des prix cassés. Une solution idéale pour se rendre à un festival ou un événement sportif à moindre frais.

Profitez d’un tarif de groupe… même en étant seul. C’est la proposition atypique d’une startup française, Allonsbontrain.fr, à destination des voyageurs soucieux de faire des économies. Le concept ? Mettre en relation des passagers se rendant à un même événement afin qu’ils puissent bénéficier des tarifs de groupes de la SNCF. Particulièrement avantageuses, ces offres permettent d’obtenir jusqu’à 60% de rabais par rapport au plein tarif. Seule condition pour que le trajet se réalise : qu’au moins 10 personnes se rendent au même événement.

“Il faut penser le train comme le covoiturage”, explique Jérémy Aublanc, cofondateur du site. La plateforme centralise les demandes, et dès que le quota est atteint, réserve automatiquement les billets à un tarif préférentiel. Ainsi, il est possible de s’inscrire seul à un événement, comme un match de rugby, mais de bénéficier quand même des prix avantageux réservés aux groupes en partant avec les autres voyageurs intéressés. En ce moment, il est ainsi possible de se rendre au festival Lollapalooza du 20 au 21 juillet à Paris en train, depuis Lille, à partir de 17 euros aller simple.

Depuis Lyon, il vous en coûtera 41 euros, et depuis Marseille, 61 euros. Le site propose de nombreux trajets vers les festivals de l’été, comme la Fête de l’Humanité ou les plages electroniques de Cannes, mais également des initiatives privés. Ainsi, il est possible d’organiser des événements comme des mariages, des anniversaires ou encore des enterrements de vie de garçon ou de jeune fille. Sur le même principe qu’une cagnotte en ligne, chaque participant paye sa contribution au trajet, qui ne sera validée que si le nombre de 10 participants est atteint.

Est-il possible d’imaginer ce concept transposé à des lignes régulières comme un Paris-Marseille (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Cette vidéo peut également vous intéresser :