La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 517,74
    +792,23 (+2,76 %)
     
  • Nasdaq

    10 826,55
    +250,93 (+2,37 %)
     
  • Nikkei 225

    26 215,79
    +278,58 (+1,07 %)
     
  • EUR/USD

    0,9806
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • BTC-EUR

    19 988,76
    +288,08 (+1,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    445,37
    +10,02 (+2,30 %)
     
  • S&P 500

    3 682,14
    +96,52 (+2,69 %)
     

Snap chute en Bourse après la rumeur d'importants licenciements

Snap, la maison mère de la populaire application de messagerie Snapchat, était chahutée à la Bourse de New York mardi 31 août après des informations de presse évoquant la possible suppression d'environ 20% de ses effectifs, soit plus de 1.200 employés. Selon le site spécialisé The Verge, qui cite des sources proches, les licenciements débuteront dès mercredi dans l'entreprise qui comptait un peu plus de 6.400 employés fin juin.

L'action du groupe s'est affaissée après la parution de ces informations en fin de séance à Wall Street, perdant 2,53%. Elle reculait de plus de 4% supplémentaires dans les échanges électroniques suivant la clôture officielle. Contacté par l'AFP, Snap n'a pas souhaité faire de commentaires.

Lors de la publication de ses résultats trimestriels fin juillet, le groupe avait déjà prévenu que la croissance de son chiffre d'affaires ralentissait et allait en conséquent devoir réduire ses dépenses. Le titre s'était alors effondré de presque 40% à la Bourse de New York. Comme d'autres réseaux sociaux, Snap pâtit d'une réduction généralisée des dépenses publicitaires des annonceurs, son gagne-pain, ainsi que d'un changement réglementaire d'Apple imposant d'obtenir le consentement des utilisateurs avant de les pister dans leur navigation à des fins de ciblage publicitaire.

Le directeur financier avait indiqué lors d'une conférence téléphonique avec des analystes que le groupe avait "l'intention de ralentir de façon significative le rythme des embauches afin de mettre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Prix du gaz : la facture de cette fonderie est multipliée par 10
Geolith, l'entreprise qui veut faire de la France une terre de production de lithium
CAC 40 : les chiffres de l'inflation dans le viseur, petite hausse en vue
Netflix : la "Reine du Pacifique" attaque la plateforme en justice
Ubisoft, Take Two… faut-il miser sur les actions du jeu vidéo ? Le conseil Bourse