La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 677,64
    +30,33 (+0,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 942,62
    +21,35 (+0,54 %)
     
  • Dow Jones

    33 646,48
    -135,00 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0541
    -0,0019 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    1 810,30
    +8,80 (+0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    16 267,76
    -193,56 (-1,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    403,41
    -2,83 (-0,70 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,56
    +0,10 (+0,14 %)
     
  • DAX

    14 370,72
    +106,16 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,63
    +4,46 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 066,81
    -15,20 (-0,14 %)
     
  • S&P 500

    3 954,16
    -9,35 (-0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2269
    +0,0031 (+0,26 %)
     

« Une tâche critique pour l’humanité » : plongée dans les SMS lunaires d’Elon Musk pendant le rachat de Twitter

À quelques jours du début du procès Twitter v. Musk, plusieurs conversations privées entre les différents acteurs de l’affaire deviennent publics. Elon Musk n’a pas encore témoigné, mais certains de ses textos suffisent pour mieux comprendre ce qu’il s’est passé.

« Je le voulais depuis longtemps. J’ai été très ému quand j’ai appris que c’était enfin possible ». Quand Twitter a annoncé l’arrivée d’Elon Musk dans son conseil d’administration, Jack Dorsey, le créateur de l’entreprise, n’a pas su retenir son enthousiasme. Dans un message immédiatement envoyé au patron de Tesla et de SpaceX, il lui a redit à quel point il croyait en lui. Quelques heures plus tard, Elon Musk annonçait refuser de rejoindre le conseil d’administration. À la place, il disait vouloir racheter l’entreprise, la sortir de bourse et en faire la plateforme numéro 1 de la liberté d’expression. Jack Dorsey le soutenait encore.

La suite est connue. Après avoir signé un accord avec Twitter, Elon Musk a changé d’avis. Le 17 octobre, la Cour de Justice du Delaware ouvrira le procès opposant le réseau social au milliardaire. Le premier veut forcer le rachat, après avoir perdu beaucoup d’argent. Le second veut en sortir, accusant le réseau social de lui avoir menti (ce qui ne convainc que moyennement la juge). En attendant cette date, des centaines de messages confidentiels deviennent publics chaque jour. Numerama les a consultés pour mieux comprendre l’engrenage qui a motivé Elon Musk à racheter Twitter,

[Lire la suite]