Marchés français ouverture 3 h 39 min
  • Dow Jones

    34 751,32
    -63,07 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    15 181,92
    +20,39 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    30 485,11
    +161,77 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1773
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    24 764,72
    +96,87 (+0,39 %)
     
  • BTC-EUR

    40 764,03
    +5,36 (+0,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 227,12
    -6,17 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 473,75
    -6,95 (-0,16 %)
     

Le Skoda Enyaq 60 nous dégoûte des SUV électriques chinois

·2 min de lecture

ESSAI – Certes, la plupart des clients de SUV électriques choisissent la plus grosse batterie proposée au catalogue. Mais le Skoda Enyaq affiche un prix plus raisonnable en version 62 kWh, équivalent aux concurrents chinois qui n'offrent pas une meilleure autonomie. Et le Tchèque avance un agrément de conduite incomparable.

Proche cousin des et Audi Q4 e-tron, le Skoda Enyaq n'est sans doute pas le plus mauvais choix parmi les trois SUV compacts électriques du Groupe Volkswagen. Nous avons pu le constater lors notre essai de l', version dotée de la plus grosse batterie de 82 kWh (dont 77 kWh utiles). Pragmatique comme la plupart des modèles de la gamme, le tchèque rassure avec des lignes moins singulières que le Volkswagen ID.4. La silhouette, qui pourrait paraître massive en photo, s'avère en réalité plutôt bien proportionnée. Long de 4,64 m, l'Enyaq avance un gabarit équivalent à un Peugeot 5008. Voilà qui en fait un modèle familial mais, implantation de la batterie oblige, il n'existera pas en version sept places. On se console avec un grand coffre de 585 litres et les astuces auxquelles la marque nous a habituées, comme un gratte-givre logé dans la garniture du hayon, des parapluies cachés dans les contreportes avant ou encore des petites poches pour smartphones, qui doublent les aumônières au dos des sièges. Bien vu!

S'il est le moins cher des trois cousins, le Skoda Enyaq n'est pas pour autant le moins bien présenté. Au contraire! Notre modèle d'essai habillé du style intérieur "Lodge" s'avère même tout particulièrement chaleureux et bien fini. L'ensemble paraît plus haut-de-gamme que le Volkswagen ID.4, un comble. On apprécie en particulier le bandeau de planche de bord en tissu (malheureusement mal arrimé), les jolis et pratiques boutons rotatifs du volant ou encore les nombreuses touches de chrome qui donnent une impression assez haut-de-gamme. Le combiné d'instruments repris de l'ID.4 est minimaliste, si bien que tout ou presque passe par l'écran central. Voilà qui complique un peu l'ergonomie… Le logiciel est bien moins simple que chez Tesla, qui utilise pourtant une configuration similaire.

Bonus écologique maximal pour le Skoda Enyaq 60

Avec l'Enyaq, la tentation est grande de vouloir payer encore moins cher. Pour toucher le bonus gouvernemental maximum de 6.000 € octroyé[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Non, la Skoda Enyaq iV n’est pas une Volkswagen ID.4 au rabaisAiways U5 : pourquoi chercher en Chine le rival du Volkswagen ID.4Volkswagen ID.4 : le SUV électrique qui rattrape même TeslaMG Marvel R: l'alternative chinoise à la Hyundai Ioniq 5Electriques, hybrides… Que valent les voitures chinoises?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles