La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 677,27
    -68,13 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 996,10
    +146,10 (+1,05 %)
     
  • Nikkei 225

    29 751,61
    +212,88 (+0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,1955
    +0,0037 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    28 497,25
    +43,97 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    52 899,54
    +2 316,89 (+4,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 356,38
    +62,39 (+4,82 %)
     
  • S&P 500

    4 141,59
    +13,60 (+0,33 %)
     

Ski : la note de l’arrêt des remontées mécaniques est salée et "le pire est à venir"

·1 min de lecture

La facture de l'arrêt des remontées mécaniques en montagne est pour le moins salée. Cette mesure controversée du gouvernement s'est traduite par la perte d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires pour les commerces de ski et les fabricants, et "le pire est à venir", met en garde le syndicat du secteur. "La situation est critique" pour l'ensemble de la filière, a averti lors d'une conférence de presse Virgile Caillet, le délégué général de l'Union sport et cycle (USC), qui représente un secteur frappé de plein fouet par les conséquences en cascade de l'épidémie de Covid-19 sur l'économie de montagne, ultra-dépendante du ski alpin.

Pour les commerces de sport de montagne, la saison d'hiver qui s'achève affiche un recul du chiffre d'affaires de 73% par rapport à la saison 2018-2019, la dernière qui n'a pas été amputée par la pandémie, selon l'estimation de l'USC (qui indique représenter 1.200 commerces de montagne et 90% du marché des équipements de ski). Et "ça vient se cumuler avec la perte d'activité de 17% de l'année dernière", quand le premier confinement a stoppé net la fin de saison, explique Julien Gauthier, vice-président de l'USC et directeur du développement des magasins Skiset. "Sur ces deux exercices, c'est quasiment une année de chiffre d'affaires qui a disparu" et face à cela, il estime que les différentes aides de l'Etat perçues par les magasins représentent seulement 5% de l'activité.

>> A lire aussi - Le coût faramineux de la crise du Covid-19 pour le ski français (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

"Mauvaise idée de confier Suez à des Américains", avertit Paprec, qui prédit “une catastrophe pour la France”
Le pétrole rechute faute de nouveaux moteurs, la vaccination en Europe inquiète
L’enseigne bio Biocoop ne connaît pas la crise
AstraZeneca : risques de poursuites de l’UE, qui dénonce “des coups de canif” dans le contrat !
La cantine d’entreprise nouvelle génération