Marchés français ouverture 33 min
  • Dow Jones

    33 597,92
    +1,58 (+0,00 %)
     
  • Nasdaq

    10 958,55
    -56,34 (-0,51 %)
     
  • Nikkei 225

    27 574,43
    -111,97 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0520
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    19 435,04
    +620,22 (+3,30 %)
     
  • BTC-EUR

    16 007,93
    -91,97 (-0,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    395,42
    -6,61 (-1,64 %)
     
  • S&P 500

    3 933,92
    -7,34 (-0,19 %)
     

Six grandes écoles et universités signent la charte LGBT+

(c) Montpellier BS

Les universités de Lorraine et Montpellier, Montpellier BS, Kedge, l’EM Normandie et Centrale Nantes sont les premiers signataires de la charte d’engagement LGBT+ de l’enseignement supérieur de l’association L’Autre Cercle.

Faire du supérieur "un lieu d’ouverture, où chacun puisse se sentir en confiance, peu importe son orientation sexuelle, identité ou expression de genre". Tel est l'objectif affiché de la charte d’engagement LGBT+ de l’enseignement supérieur de l’association L’Autre Cercle qui a été officiellement signée le 13 octobre par six grandes écoles et universités, enprésence de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Sylvie Retailleau. Parmi les établissements signataires, on retrouve l’université de Lorraine, l’université de Montpellier, Montpellier business school, Kedge, l’EM Normandie et Centrale Nantes. A la clé, quatre engagements clefs:

  • "Créer un environnement de travail et d’étude inclusif ;

  • veiller à une égalité de droit et de traitement quelle que soit l’orientation sexuelle ou l’identité de genre ;

  • soutenir les victimes de propos ou d’actes discriminatoires ;

  • mesurer les avancées et partager les bonnes pratiques pour faire évoluer l’environnement professionnel et le cadre d’études dans l’enseignement supérieur".

Lire aussiComment les homosexuels et les lesbiennes sont (mal) perçus au travail

"Les comportements LGBTphobes non traités dans l’enseignement supérieur sont des comportements que l’on retrouvera dans le monde du travail. De même, l’ensemble des parties prenantes du monde de l’enseignement supérieur a, selon nous, un rôle majeur à jouer pour garantir un environnement d’études inclusif", affirme Charles-François Perrone, responsable de la charte LGBT+ de l’enseignement supérieur de L’Autre Cercle. C’est à partir de ce constat qu’une première charte, initialement destinée aux employeurs publics et privés, a été repensée et adaptée au monde de l’enseignement supérieur.

Un étudiant LGBT+ sur dix victime de "LGBTphobie"

Selon le "baromètre 2020 des LGBTphobies", mené au sein de l’enseignement supérieur par le Collectif des associations étudiantes LGBT+ d’Île-de-France (Caélif), un étudiant LGBT+ sur dix est victime de "LGBTphobie" dans son[...]

Lire la suite sur challenges.fr